Visite de Poutine en France: Jacob (LR) fustige la "diplomatie d'opérette" de Hollande

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Visite de Poutine en France: Jacob (LR) fustige la "diplomatie d'opérette" de Hollande

Publié le 11/10/2016 à 15:16 - Mise à jour à 15:17
©Philippe Lopez/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Alors que Vladimir Poutine a annulé ce mardi sa visite à paris prévue le 19 octobre, Christian Jacob (LR) a dénoncé Jacob (LR) dénonce la "diplomatie d'opérette" de Hollande.

Le président du groupe LR à l'Assemblée Christian Jacob a critiqué mardi la "diplomatie d'opérette" de François Hollande après le report de la visite de Vladimir Poutine à Paris prévue le 19 octobre. "A un moment où on a besoin d'avoir une discussion franche avec la Russie, on verse dans la diplomatie d'opérette avec un président qui nous fait part de ses états d'âme (sur le fait de recevoir ou pas Poutine)... C'est affligeant", a commenté le président du groupe LR lors d'un point presse.

En dépit des bombardements de l'aviation russe sur Alep, M. Jacob s'est dit toujours favorable à la levée des sanctions de l'Union européenne contre la Russie, comme son groupe l'avait fait voter dans une résolution en juillet à l'Assemblée. "Je trouve que les sanctions ne sont pas justifiées. On maintient notre position", a-t-il déclaré. "Ce qui n'empêche pas qu'on doit avoir des échanges très francs avec les Russes, il ne s'agit pas d'alignement, mais au moins d'être autour de la table", a-t-il dit.

Pour le chef de file des députés centristes, Philippe Vigier, "il faut parler à tout le monde", mais pour "dire à Vladimir Poutine que ce qui se passe en Syrie n'est pas acceptable et qu'on ne peut pas laisser ce massacre à Alep". "On voit bien qu'au conseil de sécurité, sans la Russie, rien ne se fera, donc il vaut mieux essayer d'avancer en parlant", a-t-il déclaré.

"Il y en a un qui savait affirmer la position diplomatique de la France avec force, c'est le général de Gaulle", a jugé ce soutien d'Alain Juppé pour la primaire de la droite, en ajoutant que "la France n'a plus de voix en Europe et dans le monde".

De son côté, le chef de file du Front de gauche André Chassaigne a jugé "pas acceptable qu'il y ait une forme de rupture" avec la Russie. "On souhaiterait que la France renoue avec la tradition française dans le domaine de la politique extérieure, et qu'elle sache être à l'avant-garde pour parvenir à une solution pacifique", a déclaré M. Chassaigne.

Il faut "un dialogue avec tous" et en "aucun cas des appréciations expéditives par exemple sur les relations diplomatiques qu'on peut avoir avec Poutine, quelle que soit la politique qu'il conduit". La France devrait "éviter les raccourcis", a-t-il estimé.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président du groupe LR à l'Assemblée Christian Jacob a critiqué mardi la "diplomatie d'opérette" de François Hollande.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-