Wauquiez lance un prix "Marin" pour récompenser les héros du quotidien

Wauquiez lance un prix "Marin" pour récompenser les héros du quotidien

Publié le 25/03/2019 à 16:10 - Mise à jour à 16:14
© JEFF PACHOUD / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a lancé ce lundi le prix Marin, du nom du jeune homme gravement blessé à Lyon en 2016 alors qu'il s'interposait pour aider un couple. Il est destiné à récompenser chaque année un "héros ordinaire".

En novembre 2016, Marin était violement agressé devant la gare de Lyon Part-Dieu. Il s'était interposé alors qu'un couple d'amoureux était importuné par un groupe d'individus, au prétexte qu'ils s'embrassaient dans la rue.

Un prix à son nom devrait bientôt voir le jour afin de récompenser "les héros ordinaires", à l'initiative du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez.

Le prix Marin devrait chaque année récompenser une personne qui dans la région a accompli "un acte spontané de courage" réalisé "en dehors du cadre professionnel", rapporte BFMTV. Le jury sera présidé par Marin lui-même et composé de deux membres de l'association La Tête haute fondée par sa mère, des élus régionaux, deux représentants de l'industrie et le directeur départemental de la Sécurité publique dans le Rhône.

Voir: Au procès de son agresseur, Marin pardonne mais n'excuse pas

"Quand il y a un drame, une épreuve, la meilleure chose à faire est de lui donner un sens. De faire en sorte qu'une fois l'émotion passée, l'oubli ne s'installe pas", a déclaré Laurent Wauquiez.

Frappé à coups de béquille, Marin s'était retrouvé dans le coma mais en était sorti après plusieurs semaines. Il conserve cependant d'importantes séquelles physiques et neurologiques. D'abord fondée pour soutenir le jeune homme dans ses traitements, l'association a ensuite élargi son action à la prévention "afin que chacun se sente acteur de ce qui se passe à quelques mètres de lui. Que les personnes courageuses soient soutenues et, de manière générale, que chacun réagisse". Elle épaule aussi les victimes de traumatisme craniocérébral.

Son agresseur avait été condamné en mai 2018 à sept ans et demi de prison, bénéficiant de l'excuse de minorité. Il n'avait pas fait appel de la décision.

Lire aussi:

Christchurch a son héros, qui voulait "sauver autant de vies que possible"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marin avait été gravement blessé en voulant venir en aide à un couple.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-