"Yes, la meuf est dead": le SMS un peu léger de Sibeth Ndiaye à propos de la mort de Simone Veil

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Yes, la meuf est dead": le SMS un peu léger de Sibeth Ndiaye à propos de la mort de Simone Veil

Publié le 02/08/2017 à 10:05 - Mise à jour à 10:28
©Martin Bureau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon "Le Canard enchaîné", Sibeth Ndiaye, conseillère en communication d'Emmanuel Macron, aurait envoyé un SMS au ton un peu léger à un journaliste pour confirmer la mort de Simone Veil. Une information démentie par la principale intéressée.

Le ton du message est un peu léger et pourrait même être polémique. Une chose est sûre, il risque de faire du tort à Sibeth Ndiaye, conseillère en communication d'Emmanuel Macron. Selon Le Canard Enchaîné de ce mercredi 2, à un journaliste lui demandant confirmation de Simone Veil, elle aurait répondu par un lapidaire "Yes, la meuf est dead". Une confirmation un peu à la va-vite qui a fait sourire parmi les proches du président de la République à en croire le journal satirique.

Ces mêmes proches qui jugent un peu cavalier le traitement des journalistes par Sibeth Ndiaye: "Elle a pris l’habitude d’appeler les rédactions pour commenter les articles, mais la campagne est terminée, une nouvelle ère commence, c’est fini la bande de potes qui dégomme tout ce qui bouge", témoigne l'un d'eux. Un comportement de la chargée de com' de l'Elysée qui ferait que le chef de l'Etat ne serait pas contre "une mise sous tutelle" de cette dernière, visant à "muscler" son travail.

En effet, ce n'est pas la première fois que la jeune femme fait parler d'elle. En juin, elle confessait à L’Express: "J’assume parfaitement de mentir pour protéger le président". La conseillère du chef de l’Etat n’avait pas non plus caché que l’équipe d’Emmanuel Macron appelait quotidiennement les médias lorsqu’ils avaient "des divergences d’interprétation".

Jointe par LCI ce mercredi matin, Sibeth Ndiaye a démenti avoir écrit une telle chose. "Le SMS est totalement faux", a-t-elle expliqué à la chaîne de télévision. Et d'ajouter qu'elle n'a pas été contactée par l'auteur de l'article pour vérification.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sibeth Ndiaye réfute avoir envoyé un SMS de cette nature.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-