Attentat à Londres: le Royaume-Uni déjà menacé par l'Etat islamique

Attentat à Londres: le Royaume-Uni déjà menacé par l'Etat islamique

Publié le 22/03/2017 à 16:34 - Mise à jour à 16:55
©Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une attaque évoquant un attentat a eu lieu à Londres ce mardi, au cœur du Parlement britannique. Si aucune revendication n'a encore été faite, la possibilité d'un attentat de l'Etat islamique est envisageable, l'organisation terroriste ayant déjà menacé le Royaume-Uni.

Le cœur de Londres a été ce mercredi 22 le théâtre d'une attaque qui a fait au moins une dizaine de blessés dans et à proximité directe du Parlement britannique. S'il est trop tôt pour tirer des conclusions alors que l'intervention des forces de l'ordre et des secours était encore en cours cet après-midi, le mode opératoire que présentent les premiers éléments laisse présager d'un attentat terroriste.

En effet, cette attaque intervient le jour anniversaire du double attentat de Bruxelles, revendiqué par l'Etat islamique. Par ailleurs, le Royaume-Uni a déjà été menacé par l'organisation terroriste internationale en tant que membre de la coalition mais aussi directement.

Le pays avait été épargné par les attentats ces dernières années, mais dès janvier 2016, Daech avait menacé Londres et son Premier ministre d'alors, David Cameron. Dans une vidéo mettant en scène l'exécution de cinq prétendus "espions", le groupe terroriste declarait: "Nous allons continuer à mener le djihad, franchir les frontières, et un jour nous envahirons votre territoire, où nous allons gouverner selon la charia".

Le Royaume-Uni était également menacé pour sa participation au raid en Syrie et en Irak au sein de la coalition dirigée par les Etats-Unis. David Cameron était qualifié d'"esclave de la Maison-Blanche" ."A tous ceux qui veulent continuer à se battre sous la bannière de Cameron: pensez-vous vraiment que votre gouvernement se souciera de vous lorsque vous tomberez entre nos mains? Ou vont-ils vous abandonner comme ils ont abandonné ces espions et ceux qui sont venus avant eux?", lançaient les djihadistes. Si l'Etat islamique recule depuis plusieurs mois sur le théâtre irako-syrien, de nombreux observateurs considèrent que cela risque de renforcer le recours aux attentats.

Retrouvez ici notre direct sur l'attaque de Londres

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Début 2016, Daech avait promis au Royaume-Uni de "franchir les frontières" et "d'envahir (son) territoire".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-