L'assassin de Samuel Paty a été enterré dimanche en Tchétchénie, relatent des médias russes

L'assassin de Samuel Paty a été enterré dimanche en Tchétchénie, relatent des médias russes

Publié le 07/12/2020 à 10:39 - Mise à jour à 10:42
Ville de Conflans Sainte Honorine
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Des médias russes ont relaté dimanche soir l’enterrement d’Abdoullakh Anzorov dans son village familial de Tchétchénie. 
 
En France, les images choquent et interrogent. Selon le média Baza, le corps de l’assassin de Samuel Paty a été remis samedi aux autorités tchétchènes.
 
Abdoullakh Anzorov a été enterré le lendemain dans le village de Shalazhi, dans la région d'Ourous-Martan, située à une vingtaine de kilomètres de la capitale, Grozny. Le village a été bouclé pour l’occasion, apprend-on des médias russes. Deux cents personnes, principalement la famille et des amis, ont assisté aux obsèques, ainsi que 65 policiers.
 
Selon le site d’information en ligne Kavkaz Uzel, qui couvre l’actualité du Caucase, reprenant la chaîne Telegram d’opposition 1ADAT :
 
« Dès l’arrivée du corps, il a été annoncé que le village serait mis en quarantaine (…) Il est également interdit de filmer les funérailles, les militaires se promènent dans la foule et vérifient que personne ne soit en train de filmer »
 
Seules les images de Baza ont pour l’heure fuité, via Telegram et Twitter. 
 
Rapatriement autorisé
 
La Tchétchénie est une république de la Fédération de Russie, actuellement dirigée par un allié de Vladimir Poutine, Ramzan Kadyrov. Qui des autorités russes ou tchétchènes ont autorisé le rapatriement du corps d’Abdoullakh Anzorov ? On le sait pas encore.
 
La famille du terroriste est arrivée en France en 2008, Abdoullakh Anzorov étant alors âgé de 6 ans, et ses membres ont obtenu trois ans plus tard le statut de réfugiés politiques. L’assassin de Samuel Paty n’était pas lui-même né en Tchétchénie, mais à Moscou.
 
Les funérailles des terroristes français font souvent l’objet de polémiques, la plupart d’entre eux sont enterrés dans leur ville de résidence, leurs tombes anonymes.
 
Néanmoins, les familles de terroristes étrangers ou binationaux peuvent demander une inhumation dans leur pays d’origine, requête généralement rejetée par ces pays. Ainsi en 2012, l’Algérie avait refusé au père de Mohamed Merah l’enterrement du tueur de Toulouse sur son sol. 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'enseignant Samuel Paty, assassiné le 16 octobre

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-