Al-Baghdadi, calife de l'Etat islamique, appelle à attaquer la France au Sahel

Al-Baghdadi, calife de l'Etat islamique, appelle à attaquer la France au Sahel

Publié le 30/04/2019 à 15:37 - Mise à jour à 16:31
© - / AL-FURQAN MEDIA/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Maxime Macé
-A +A

Pour la première fois depuis cinq ans, le groupe djihadiste Etat islamique a diffusé une vidéo présumée de son "chef" Abou Bakr al-Baghdadi lundi 29, un peu plus d'un mois après la chute de son dernier réduit territorial en Syrie. Il y exhorte notamment ses partisans à attaquer la France.

La barbe teinte au henné, assis en tailleur avec posé à ses côtés un pistolet-mitrailleur, singeant une posture déjà prise par Oussama Ben Laden ou Abou Moussab al-Zarqaoui, le calife auto-proclamé de l'Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi est réapparu pour la première fois depuis cinq ans. Al-Fourqan, l’organe de propagande qui diffuse les annonces importantes du groupe djihadiste, a diffusé une vidéo d'un entretien de son leader.

D’une voix basse, Abou Bakr al-Baghdadi a promis que son organisation vengera ses membres tués et que le combat contre l’Occident sera "une longue bataille" à l’échelle internationale. Il est d'ailleurs revenu sur la chute du réduit de Baghouz, où se terraient plusieurs dizaines de milliers de combattants de l'EI et leurs familles. A ce titre, il s'est félicité pour les nombreuses opérations militaires qui ont résulté de l'opération "Revanche pour le Cham" au cours de laquelle le groupe djihadistes a mené plus de 90 actions violentes à travers huit pays différents. Il a notamment loué les "moudjahidines en Libye pour leur constance".

Lire - L'Etat islamique lance une offensive sur plusieurs pays pour "venger le califat"

Au sujet de la bataille de Baghouz proprement dite, Abou Bakr al-Baghdadi a rendu hommage à Fabien et Jean-Michel Clain, deux djihadistes toulousains tués dans les derniers combats. Le "calife" de l'EI les a félicités pour leur rôle dans le "cadre de l'effort médiatique". Fabien Clain avait été "la voix" du groupe Etat Islamique revendiquant les attentats de novembre 2015 à Paris. Jean-Michel avait pour sa part été identifié comme le psalmodieur des Nasheeds -chants religieux- entendus dans le même enregistrement.

Sur le même sujet - Le djihadiste français Fabien Clain tué en Syrie

Le chef de l'organisation djihadiste a également exhorté ses partisans en Afrique à s'en prendre aux forces françaises déployées dans le Sahel. A ce titre, il s'est adressé à Abou Walid Al-Sahrawi, leader de la branche sahélienne de l'Etat islamique (EIGS) qui lui a prêté allégeance (bay'ah) en mai 2015.

Voir - L'Etat islamique au Grand Sahara accroît sa "visibilité" après l'attaque d'un camp militaire français

Toujours en Afrique, Abou Bakr al-Baghdadi a accepté la bay'ah des combattants de l'Etat islamique au Burkina Faso et au Mali. Des zones où sont présents les soldats français de l'opération Barkhane qui ont notamment été pris pour cible lors d'une attaque de l'EIGS à Akabar, dans les environs de Ménaka, dans l'est du Mali près de la frontière avec le Niger.

Cette vidéo du "calife" vient rappeler, s'il en était encore besoin, que la défaite territoriale de l'Etat islamique en zone irako-syrienne n'est pas synonyme de la disparition du groupe terroriste, bien au contraire.

Voir:

En Tunisie, la menace de l'Etat islamique grandit mais reste marginale

L'Etat islamique n'est pas vaincu: il a rebasculé dans l'insurrection

L'Etat islamique en Afrique subsaharienne: la nouvelle menace

Auteur(s): Maxime Macé

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Abou Bakr al-Baghdadi a exhorté ses partisans à attaquer la France au Sahel.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-