Accueil de migrants afghans : Snowden attaque violemment Emmanuel Macron après son allocution

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Accueil de migrants afghans : Snowden attaque violemment Emmanuel Macron après son allocution

Publié le 18/08/2021 à 16:42
© WAKIL KOHSAR / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Lundi 16 août, Emmanuel Macron s’est exprimé à propos de la situation en Afghanistan, non sans surprendre par le choix des mots concernant les flux migratoires que cela pourrait provoquer. Bien que le président de la République considère que "la France fait et continuera de faire son devoir pour protéger celles et ceux qui sont les plus menacés", il a aussi choqué en disant que "nous devons anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants, qui mettraient en danger ceux qui les empruntent et nourriraient les trafics de toutes natures". Des personnalités internationales, comme Edward Snowden, qui envisageait de demander l'asile politique en France, ont critiqué durement la posture de Macron sur les réseaux sociaux.

"Emmanuel Le Pen" critiqué pour son manque de solidarité

Snowden a commenté dans un tweet, qu’il était très choqué par le manque de vision humanitaire de Macron. "Ça ne peut pas être vrai, si ? C’est une erreur de traduction ? Il semblerait que la priorité de Macron, lorsque les talibans sont en pleine répression, est de se protéger en vue d’une élection, et non pas de sauver des vies", s’est indigné Snowden. Rapidement, le hashtag #EmanuelLePen, a été partagé sur les réseaux sociaux. 

La situation en Afghanistan, au centre des politiques migratoires et d’asile de l’UE

Depuis quelques semaines, l'escalade du conflit en Afghanistan était déjà au centre des discussions sur les politiques d'asile de l'Union européenne. Début août, cinq pays de l'UE ont cosigné une lettre qui explique leur intention de poursuivre les expulsions des demandeurs d'asile ayant été déboutés, et ce, malgré les affrontements en Afghanistan. Des pays comme la Grèce, considèrent que l’UE n'est pas en mesure de faire face à un flux migratoire similaire à celui de 2015 et doit donc éviter un exode massif. Au contraire, les Pays-Bas et l'Allemagne ont de leur côté suspendu, pour le moment, l'expulsion des ressortissants afghans ayant effectué une demande d'asile.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Depuis quelques semaines, l'escalade du conflit en Afghanistan était déjà au centre des discussions sur les politiques d'asile de l'Union Européenne

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-