Accusé de viol, Trump se défend: "Ce n'est pas mon genre de femme"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Accusé de viol, Trump se défend: "Ce n'est pas mon genre de femme"

Publié le 25/06/2019 à 20:13 - Mise à jour à 20:23
© MANDEL NGAN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans une interview publiée lundi 24 sur un site amériacain, Donald Trump dément les faits de viol dont une journaliste l'accuse. Il explique que la victime déclarée n'est "pas son genre de femme", ce qui suffirait donc à le disculper.

Il s'est défendu des graves accusations portées contre lui. Le président américain Donald Trump a répondu lundi 24 à une interview publiée sur le site The Hill (voir ici) sur les faits de viols qui lui sont reprochés par une journaliste E.Jean Carroll.

Celle-qui est aujourd'hui éditorialiste pour la version américaine de Elle assure que le locataire de la Maison blanche l'a violée en 1995 ou 1996. L'acte criminel se serait déroulé dans une cabine d'essayage d'un grand magasin huppé de New York.

Le président américain n'y va pas par quatre chemins pour expliquer pourquoi ces accusations sont fausses. "Je vais le dire avec grand respect. Premièrement, ce n'est pas mon genre de femme". Second argument, plus étrange encore: "Deuxièmement, ce n'est jamais arrivé. Ce n'est jamais arrivé, OK?"

Lire aussi: Donald Trump et les 60 retweets

Donald Trump a démenti les faits dans une déclaration écrite vendredi  21: "Je n'ai jamais rencontré cette personne de ma vie (…) Elle essaye de vendre un nouveau livre. Cela devrait vous faire comprendre quelles sont ses motivations" explique le président américain. Une photo publiée par le magazine New York montre pourtant que Donald Trump a déjà croisé au moins une fois lors d'une soirée mondaine la journaliste en 1987.

A l'époque des faits, Donald Trump était un homme d'affaires milliardaire et influent ayant bâti sa fortune dans l'immobilier et l'hôtellerie de luxe.

Voir aussi:

Destituer Trump? Le dilemme des démocrates 

Effrayé par l'enquête russe, Trump a tenté de limoger son procureur

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Donald Trump dément les faits de viol dont la journaliste l'accuse.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-