Affaire Jacob Blake : les basketteurs américains boycottent la NBA et réclament justice

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 27 août 2020 - 13:28
Image
Boycott NBA Milwaukee Bucks
Crédits
JOE MURPHY / NBAE / GETTY IMAGES / GETTY IMAGES VIA AFP
Les joueurs des Milwaukee Bucks déclarent qu'ils ne disputent pas leur match de play-off
JOE MURPHY / NBAE / GETTY IMAGES / GETTY IMAGES VIA AFP
C’est du jamais vu dans le sport professionnel américain. Des matchs des play-offs de NBA sont reportés, boycottés par plusieurs équipes. Les joueurs réagissent à l’affaire Jacob Blake.
 
Trois mois après le décès de George Floyd, l’affaire Jacob Blake déclenche une nouvelle vague de colère aux Etats-Unis. Le jeune afro-américain a été grièvement blessé par des tirs policiers, dimanche dans le Wisconsin, à une soixantaine de kilomètres du berceau des Milwaukee Bucks.
 
Historique dans l’histoire de la NBA
 
C’est cette équipe, justement, qui a lancé le mouvement de colère des basketteurs américains. Mercredi soir en Floride, où toutes les équipes jouant les play-offs sont réunies en raison de l’épidémie de coronavirus, les Bucks ont annoncé qu’ils ne joueraient pas leur cinquième match contre Orlando Magic.
 
Une décision surprise puisque l’équipe était à l’échauffement quand elle s’est retirée dans les vestiaires. Les joueurs sont ressortis quelques minutes plus tard, vêtus de tee-shirts noirs, pour faire une déclaration commune annonçant leur boycott.
 
Dans la foulée, d’autres équipes de NBA ont refusé de jouer. Les matchs Houston-Oklahoma City et Los Angeles Lakers-Portland ont donc également été reportés. 
 
Ce n’est pas la première fois que les basketteurs américains s’engagent fortement contre le racisme et les violences policières aux Etats-Unis, et en faveur du mouvement Black Lives Matter, mais l’interruption du championnat constitue un moment assurément historique. 
 
L’incertitude sur la suite des play-offs plane toujours. Des stars au premier rang desquelles LeBron James, qui évolue sous le maillot des Lakers, demandent justice et ne comptent pas s’arrêter là. 
 
 
Les joueuses aussi
 
Réunies à Bradenton, toujours en Floride, pour les phases finales WNBA, les joueuses sont elles aussi montées au créneau mercredi soir. L'équipe des Washington Mystics, notamment, s'est présentée sur le terrain avec des tee-shirts blancs et les impacts de sept balles dessinées dans le dos.
 
 
Les joueuses et les staffs d'Atlanta Dream, des Los Angeles Sparks, des Washington Mystics et du Minnesota Lynx se sont réunis sur le terrain avant de prendre une décision commune, celle du boycott.
 
La fronde fait tache d’huile
 
Sous les feux médiatiques mondiaux, la NBA est de fait le fer de lance du mouvement. Mais d’autres ligues américaines ont par la force des choses emboîté le pas au basket. Trois matchs de Ligue majeure de base-ball, dont celui des Brewers de Milwaukee, ont été reportés pour cause de boycott, de même que cinq des six matchs de la ligue nord-américaine de football.
 
A New York, c’est le tournoi de tennis (délocalisé) de Cincinnati qui est interrompu. La Japonaise  Naomi Osaka a décidé de ne pas jouer sa demi-finale :
 
« J’ai l’impression qu’il y a des questions beaucoup plus importantes qui nécessitent une attention immédiate, plutôt que de me regarder jouer au tennis »
La Fédération américaine de tennis a de son côté pris « collectivement une position contre l’inégalité raciale et l’injustice sociale qui, une fois de plus, ont été mis au premier plan aux Etats-Unis ». 
 

À LIRE AUSSI

Image
Maison Blanche
Barack Obama s’en prend directement à Donald Trump
Barack Obama s’est illustré, le 19 aout dernier à la convention démocrate en prononçant un discours qui ressemblait plus à une attaque frontale de l’actuel président d...
24 août 2020 - 11:12
Politique
Image
Kim Yo Jong
En Corée du Nord, la sœur de Kim Jong-Un prend-elle la relève ?
Le leader nord-coréen aurait été plongé dans un coma artificiel. A 32 ans, sa sœur Kim Yo-Jong lui succéderait en cas de vacance du pouvoir ou de décès. Déjà à la une ...
24 août 2020 - 17:35
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don