L’Angleterre lève aujourd’hui toutes les restrictions sanitaires, le Danemark le 1er février

L’Angleterre lève aujourd’hui toutes les restrictions sanitaires, le Danemark le 1er février

Publié le 27/01/2022 à 11:50
Pixabay / FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Si des pays d’Europe, comme la France, adoptent des mesures sanitaires plus restrictives, d’autres décident d’y mettre fin. C’est le cas de l’Angleterre et du Danemark dont les populations vont pouvoir retrouver la tant attendue « vie normale ».

Voir aussi : Au Danemark et au Royaume-Uni, le retour à "la vie normale" proclamé par les autorités sanitaires

« Le Covid devient endémique », selon Boris Johnson

Ce jeudi 27 janvier, l’Angleterre franchit un cap en abolissant la quasi-totalité des dernières restrictions sanitaires en vigueur, qui étaient parmi les plus légères sur le vieux continent.

Après avoir mis un terme, il y a une semaine, à la recommandation de télétravail, c’est désormais la fin de l’obligation du port du masque en intérieur dans les lieux publics et du passeport vaccinal pour les événements accueillant un public nombreux.

Le gouvernement britannique a fait savoir que les Anglais s’habitueraient à vivre avec le Covid-19 de la même manière qu’avec la grippe. « Alors que le Covid devient endémique, nous devons remplacer les obligations légales par des conseils et recommandations », a déclaré la semaine dernière le Premier ministre conservateur Boris Johnson, devant les députés.

En revanche, le maire de Londres, Sadiq Khan, membre de l’opposition à gauche au sein du Parti travailliste, a annoncé qu’il s’opposait à la levée de l’obligation de port du masque dans les transports en commun et qu’il maintiendra cette mesure dans la capitale.

« Je souhaite (...) que la catégorisation du Covid-19 comme maladie menaçante pour la société soit supprimée »

Dans une lettre rendue publique ce mercredi 26 janvier, le gouvernement du Danemark a annoncé qu’il lèverait toutes les restrictions à compter du 1ᵉʳ février, soit dans quelques jours, au motif que sa couverture vaccinale serait suffisante face à la moindre sévérité du variant Omicron. L’Angleterre ne faisant plus partie de l’Union européenne, le pays nordique deviendra le premier pays de l’union à sauter le pas.

« Je souhaite (...) que la catégorisation du Covid-19 comme maladie menaçante pour la société soit supprimée à compter du 1ᵉʳ février 2022 », a écrit le ministre de la Santé Magnus Heunicke dans cette lettre adressée au Parlement. La fin de cette appellation débouche de facto sur la levée de toutes les restrictions actuellement en place comme le recours au passe sanitaire, le port du masque ou la fermeture anticipée des bars et restaurants.

Le gouvernement danois entend seulement maintenir pendant quatre semaines supplémentaires quelques restrictions à l’entrée du territoire, à savoir des tests et/ou une quarantaine selon le pays de provenance des voyageurs.

« Nous disons adieu aux restrictions et bienvenue à la vie telle que nous la connaissions avant le corona », a proclamé, lors d’une conférence de presse, la Première ministre, Mette Frederiksen. « La forte adhésion au programme vaccinal s’est avérée être ce que nous pensions : une “superarme”, et elle nous a donné une défense solide contre l’infection qui subsiste », a-t-elle justifié. « C’est pourquoi le gouvernement a décidé que le coronavirus ne devait plus être considéré comme une maladie menaçante pour la société », conclut-elle.

Selon les autorités sanitaires, près de 60 % des 5,8 millions de Danois ont reçu une dose de rappel, avec un mois d’avance sur le calendrier envisagé. Elles considèrent de ce fait que 80 % de la population est protégée contre les formes graves.

Pour rappel, les autorités danoises étaient déjà sous le feu des critiques, notamment depuis que l’un des plus grands groupes de presse du pays, avait reconnu avoir « échoué » en relayant la communication du gouvernement sur le Covid sans recul critique.

Voir aussi : "Nous avons échoué" : un grand titre danois présente ses excuses et charge les autorités

Sur les réseaux, les internautes n'ont pas manqué de mettre en relief le contraste entre ces décisions et celles prises par le gouvernement Macron en France. Le professeur de philosophie René Chiche a fait remarquer que le Danemark montrait la voie tandis que « la France instaure un laissez-passer vaccinal digne des pages les plus sombres de l'histoire de l'humanité... »

Quant au président des Patriotes Florian Philippot, il a martelé que le Danemark ne considère pas le nombre de cas d'un « gros rhume » comme une raison de maintenir des restrictions à « l'inverse de la dinguerie de Macron et Véran ».

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Londres et Copenhague.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-