Attentat de Stockholm: ce que l'on sait

Attentat de Stockholm: ce que l'on sait

Publié le 07/04/2017 à 18:37 - Mise à jour à 18:42
©Capture d'écran Aftenbladet
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La panique s'est emparée de Stockholm après l'attentat au camion bélier qui a eu lieu ce vendredi et fait au moins deux morts. L'auteur de cette attaque était toujours recherché quelques heures après les faits et de nombreux points d'ombres subsistaient quant à leur déroulé exact.

> Au moins deux morts

Vers 15h, heure de Paris, un camion a foncé sur la foule dans une rue très fréquentée du centre de Stockholm, capitale de la Suède. Le camion bélier a fait au moins deux morts selon la police, trois selon les médias suédois, et plusieurs blessés. Le camion a fini sa course dans la vitrine d'un grand magasin.

> Un acte terroriste

Très vite, les services de sécurité suédois ont confirmé qu'il s'agissait d'une attaque terroriste. "La Suède a été attaquée" a déclaré le Premier ministre suédois Stefan Löfven.

L'attaque n'a pas été revendiquée. Le mode opératoire rappelle cependant les attentats de Nice et Berlin commis au nom de l'organisation terroriste Etat islamique.

> Pas d'arrestations mais un homme recherché

Quelques heures après les faits, plusieurs éléments faisaient encore l'objet de conjectures. Des détonations ont en effet été entendues juste après que le camion se soit immobilisé, certaines sources faisant état de coups de feu.

Par ailleurs, plusieurs médias suédois ont annoncé l'arrestation d'une ou deux personnes, information par la suite démentie par la police.

Lors d'une conférence de presse, les services de sécurité ont diffusé les images d'un suspect recherché. Une chasse à l'homme était donc toujours en cours en fin d'après-midi à Stockholm. Certains témoignages ont fait état de plusieurs hommes impliqués, information à prendre elle aussi avec beaucoup de précaution.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme était toujours recherché ce vendredi soir par les services de sécurité suédois.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-