Attentats en Iran - Téhéran: attaques simultanées au Parlement et au mausolée de Khomeini, Daech revendique [MAJ]

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Attentats en Iran - Téhéran: attaques simultanées au Parlement et au mausolée de Khomeini, Daech revendique [MAJ]

Publié le 07/06/2017 à 10:16 - Mise à jour à 13:03
©Capture d'écran Twitter Tasnim
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux attentats ont eu lieu simultanément dans deux des plus hauts lieux symboliques du pouvoir iranien, le Parlement et le mausolée de Khomeini, ce mercredi matin. Une fusillade menée par quatre assaillants a eu lieu dans le premier lieu tandis qu'une opération kamikaze s'est déroulée au complexe funéraire de l'ancien Guide suprême. [MAJ à 12h55: les autorités iraniennes annoncent que l'assaut a pris fin, que les quatre assaillants ont été tué et que le bilan des victimes s'élève à 12 tués selon le chef des urgences de Téhéran].

[ARTICLE MIS A JOUR à 12h55] - Deux attaques simultanées ont eu lieu ce mercredi 7 à Téhéran, capitale de l'Iran. Les attentats ont visé le Majlis (l'assemblée consultative islamique, corps législatif iranien) et le mausolée de l'ayatollah Khomeini, ancien Guide suprême de la Révolution islamique.

Au Parlement, quatre assaillants ont ouvert le feu avec des fusils d'assaut de type kalashnikov, tuant au moins un garde. Les forces spéciales iraniennes ont été déployés autour du bâtiment et en interdisent l'accès. Des rapports non confirmés dévoilés par la presse iranienne annonce déjà sept victimes au Majlis tandis que quatre personnes auraient été prises en otage. A noter que selon la télévisiojn iranienne, la séance parlementaire se déroule normalement malgré l'attaque. Selon certains médias iraniens, l'un des assaillants du Parlement s'est fait exploser, probablement en actionnant une ceinture d'explosif. Il pourrait néanmoins s'agir de l'explosion d'une grenade. 

Et au même moment il y a eu une attaque menée par trois hommes armés contre le mausolée de l’ayatollah Khomeini qui se trouve aussi à Téhéran. Selon les dernières informations publiées par les médias iraniens, des coups de feu ont été tirés à l’intérieur du mausolée contre les pèlerins et un individu qui portait une ceinture explosive a déclenché une détonation à l’entrée ou à l’extérieur de ce mausolée. Il pourrait s'agir d'une femme. Il y aurait déjà au moins quatre morts, selon les médias iraniens. Les deux autres assailants ont été abattus par les forces de sécurité de la république islamique.

Ces dernières années, les autorités iraniennes ont affirmé à plusieurs reprises avoir arrêté des "terroristes" qui voulaient mener des attaques contre Téhéran et d'autres grandes villes du pays. Des extrémistes sunnites mènent régulièrement des attaques contre les forces de sécurité dans la province de Sistan Balouchistan (sud-est) et au Kurdistan (nord-ouest) ces derniers mois.

Si pour l'instant aucune revendication n'a été faite au sujet de ses deux attentats, les regards se tournent vers l'organisation Etat islamique. En effet, l'Iran soutient militairement et financièrement le régime de Damas en Syrie face aux groupes rebelles et djihadistes dont Daech, tandis qu'en Irak, des milices chiites bénéficient du soutien logistique du régime des mollahs.

Daech a revendiqué le double attentat qui a frappé la capitale iranienne. Le message de l'agence de propagande Amaq diffusé sur les réseau sociaux évoquait "des combattants de l'Etat islamique attaquent la tombe de Khomeini et le Parlement au centre de Téhéran".

MAJ à 12h55: L'agence Reuters, qui cite les autorités iraniennes, a annoncé vers 12h45 (heure française) que les quatre assaillants avaient été abattus, que l'assaut avait pris fin et que 12 personnes ont été tuées dans les attentats. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un terroriste présumé au Parlement iranien.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-