Attentats à Bruxelles: les voisins de la Belgique renforcent leur sécurité

Attentats à Bruxelles: les voisins de la Belgique renforcent leur sécurité

Publié le 22/03/2016 à 15:00 - Mise à jour à 15:06
©Franck Lodi/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Après les attentats meurtriers ce mardi à Bruxelles, plusieurs pays européens voisins de la Belgique ont renforcé leurs mesures de sécurité et les contrôles aux frontières. La France, l'Allemagne et les Pays-Bas mais aussi la Grande-Bretagne ont annoncé de nouvelles dispositions quelques heures après les attentats.

Plusieurs pays européens voisins de la Belgique ont renforcé leurs mesures de sécurité et les contrôles aux frontières après les attentats meurtriers ce mardi 22 mars à Bruxelles, en appelant aussi au renforcement de la lutte européenne contre le terrorisme. La France, l'Allemagne et les Pays-Bas mais aussi la Grande-Bretagne ont annoncé de nouvelles dispositions quelques heures après les attentats qui ont fait au moins 26 morts à l'aéroport international et dans le métro de Bruxelles.

En France, 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires vont être déployés en différents points du territoire, pour contrôler les frontières mais aussi dans les infrastructures de transports, a indiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à l'issue d'une réunion d'urgence à l'Elysée. Depuis les attentats du 13 novembre à Paris et en banlieue, 5.000 policiers et gendarmes sont "entièrement mobilisés aux frontières", et "10.000 individus ont été empêchés d'entrer sur le territoire national", a rappelé le ministre.

Au Royaume Uni, la présence policière a été renforcée "dans les endroits névralgiques", dont les transports, "afin de protéger la population et de rassurer", a annoncé le chef de la section antiterroriste de la police, Mark Rowley. Plus tôt, l'aéroport londonien de Gatwick avait annoncé avoir mis en place des mesures de sécurité renforcées.

Les Pays-Bas ont également mis en place des mesures de sécurité dans les aéroports et les contrôles à la frontière avec la Belgique. "Nous prenons par précaution des mesures supplémentaires", ont indiqué les services néerlandais de lutte contre le terrorisme. "Cela signifie des patrouilles supplémentaires par la gendarmerie à Schiphol (aéroport), Rotterdam et Eindhoven ainsi que des contrôles renforcés à la frontière sud", selon le site internet des services.

Enfin en Allemagne, les contrôles à la frontière avec la Belgique ont été intensifiés, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la police fédérale. Des mesures de sécurité ont été renforcées dans les aéroports et les gares en Allemagne, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, France et Allemagne ont ouvert des cellules de crise. Les attaques de Bruxelles ont déclenché un relèvement de l'alerte antiterroriste à son niveau maximal en Belgique, une fermeture jusqu'à nouvel ordre de l'aéroport international de Bruxelles, de même qu'un renforcement de la sécurité dans des aéroports à Londres, Paris, Francfort et Copenhague.

A New York, la police a annoncé mardi qu'elle renforçait la sécurité "par excès de précaution", après les attentats de Bruxelles. "La police de New York suit de près la situation en Belgique, et est en contact étroit avec nos partenaires internationaux et le FBI (la police fédérale ndlr). Jusqu'à ce que nous en sachions davantage, la police a déployé des ressources antiterroristes additionnelles (...) Ces équipes ont été déployées dans des zones avec beaucoup de monde et des zones de transport dans la ville, par excès de précaution, pour assurer une présence policière et rassurer le public", a déclaré le porte-parole adjoint de la police Stephen Davis dans un communiqué.

Il a précisé qu'il n'y avait "aucune indication connue que les attentats de Bruxelles aient un lien avec New York. Nous continuerons à suivre de près la situation en Belgique avec la force antiterroriste et le FBI, et ajusterons les déploiements policiers en fonction", a-t-il ajouté. A Washington, les patrouilles policières ont également été renforcées mardi matin dans le métro par précaution.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En France, 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires vont être déployés en différents points du territoire, pour contrôler les frontières mais aussi dans les infrastructures de transports.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-