Au Portugal, la bataille des chiffres des morts du covid-19 a commencé

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Au Portugal, la bataille des chiffres des morts du covid-19 a commencé

Publié le 02/07/2021 à 16:46
Pixabay / FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

« Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les maudits mensonges et les statistiques ».

Cette fameuse citation attribuée au premier ministre britannique Benjamin Disraeli et popularisée par l’écrivain américain Mark Twain pourrait bien s’appliquer à la situation du Portugal où la bataille des chiffres par rapport à la mortalité du coronavirus fait rage.

Suite à la pétition d’un citoyen qui demandait les chiffres des morts du covid-19 entre janvier 2020 et avril 2021, un tribunal de Lisbonne a rendu un jugement dans lequel il mentionne que « 152 certificats ont été délivrés par les médecins travaillant pour le ministère de la Justice, dont la première cause du décès était le coronavirus », un chiffre extrêmement bas surtout si on le compare avec le chiffre officiel de plus de 17 000 morts covid annoncé par les instances officielles du gouvernement.

Difficile de savoir où se situe la vérité, certainement quelque part entre ces deux statistiques. Comment expliquer une telle différence ? Le chiffre ridiculement petit de 152 pourrait s’expliquer par le fait que seule une toute petite partie des certificats de décès est délivrée par des médecins rattachés au ministère de la Justice lorsque celui-ci soupçonne une mort violente et ordonne une autopsie, tandis que la plupart des certificats de décès sont transmis par les médecins au ministère de la Santé.

À l’opposé, le chiffre de 17 000 peut également interroger lorsqu’on sait qu’au Portugal, comme dans de nombreux pays occidentaux, il n’a pas été fait de différence entre les patients morts du virus et ceux qui, atteints d’autres pathologies, décèdent avec un test positif et sont comptés comme morts du covid-19, une réaction excessive dont il faudra bien analyser les causes.



 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




« Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les maudits mensonges et les statistiques »

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-