Barack Obama: l'actuel président fustige Donald Trump

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Barack Obama: l'actuel président fustige Donald Trump

Publié le 19/10/2016 à 12:52 - Mise à jour à 13:43
©Jonathan Ernst/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Barack Obama a violemment attaqué Donald Trump lors d'une conférence de presse mardi. L'accusant de discréditer l'élection à venir du 8 novembre, le président américain somme le candidat républicain d'arrêter de "pleurnicher".

"Je n'ai jamais vu de ma vie, ou dans l'histoire politique moderne, un candidat à la présidentielle chercher à discréditer les élections et le processus électoral avant que le vote n'ait lieu. C'est sans précédent et ce n'est basé sur aucun fait". Ce sont par ces mots forts, prononcés mardi 18, que Barack Obama a attaqué Donald Trump le candidat républicain à l'élection présidentielle américaine. Le président des États-Unis a tenu ces propos à l'occasion d'une conférence de presse organisée lors de la visite du chef du gouvernement italien Matteo Renzi à la Maison-Blanche.

Le candidat républicain accuse déjà l'élection présidentielle du 8 novembre d'être truquée. En effet, Donald Trump avait, lors d'un meeting dans le Colorado le même jour, assuré que "des morts votent" par rapport au scrutin anticipé.

Mais les déclarations de Barack Obama tenus à quelques heures du troisième et dernier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump viennent donner un nouveau coup au milliardaire. A la traîne dans les sondages et récemment accusé d'agressions sexuelles et de mots sexistes envers les femmes, le candidat républicain a estimé à plusieurs reprises avoir toutes les "qualités nécessaires" pour assurer le poste de président des États-Unis.

L'actuel chef d'État de la première puissance mondiale a part ailleurs affirmé: "si quand les choses tournent mal pour vous et que vous commencez à perdre, vous rejetez le blâme sur autrui, alors vous n'avez pas ce qu'il faut pour faire ce boulot".

Puis Barack Obama a terminé son attaque frontal envers le candidat républicain par: "Cela arrive souvent que les choses ne se passent pas comme nous voulons. (...) Je conseillerais à M.Trump d'arrêter de pleurnicher et de retrousser ses manches pour convaincre les gens de voter pour lui".

Le troisième débat télévisé pour l'élection présidentielle américaine sera organisé à Las Vegas dans le Nevada ce mercredi 19. Un écart de sept points dans les sondages entre Donald Trump et Hillary Clinton est affiché, un "fossé infranchissable" selon plusieurs experts.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Barack Obama a appelé Donald Trump à cesser ces pleurnicheries.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-