Bataille de Mossoul: le "calife" Abou Bakr al-Baghdadi aurait fui la ville et se cacherait dans le désert

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bataille de Mossoul: le "calife" Abou Bakr al-Baghdadi aurait fui la ville et se cacherait dans le désert

Publié le 09/03/2017 à 10:01 - Mise à jour à 10:15
©Reuters TV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Devant l'offensive de la coalition, Abou Bakr Al-Baghdadi a fui la ville de Mossoul dans le nord de l'Irak, où il s'était autoproclamé calife en juin 2014, a annoncé mercredi un responsable militaire américain. Il se cacherait dans la zone désertique irako-syrienne.

La rapide avancée des troupes irakiennes depuis leur offensive de mi-février pour reprendre les quartiers ouest de la ville de Mossoul à l'Etat islamique aurait précipité la fuite de leur chef, le calife autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi. L'homme qui avait proclamé le califat à cheval entre la Syrie et l'Irak en juin 2014 dans cette même ville de Mossoul se cacherait depuis dans le désert irako-syrien entouré de certains de ses plus fidèles lieutenants.

Le chef de Daech "n'exerce probablement aucune influence tactique sur la manière dont la bataille est menée" contre les forces irakiennes à Mossoul, a expliqué mercredi 8 un responsable américain de la Défense. Les États-Unis offrent 25 millions de dollars pour toute information permettant la capture mort ou vif du leader de la plus puissante organisation terroriste du monde.

Début novembre, soit une quinzaine de jours après le début de la bataille de Mossoul, Abou Bakr al-Baghdadi avait, dans un message audio diffusé sur les réseaux sociaux, exhorté ses troupes à se battre farouchement à Mossoul, argumentant que "tenir ses positions dans l'honneur est mille fois plus aisé que de se replier dans la honte". Alors que les djihadistes subissaient une série de revers dans la zone irako-syrienne, il avait ordonné à des kamikazes de Daech d'attaquer les villes des "mécréants" et à "semer la dévastation sur leurs terres et faire en sorte que leur sang coule comme des rivières".

Sur le terrain mossouliote, la sinistre prison de Badouch, située au nord-ouest de la ville, a été reconquise par les forces de la 9e division blindée irakienne, en pointe des combats depuis le début de l'offensive, appuyés par des miliciens chiites, a annoncé l'armée, sans indiquer si des détenus s'y trouvaient toujours.

C’est dans cette établissement pénitentiaire à la terrible réputation qu’en juin 2014, lors de la conquête de la ville par l'EI, les djihadistes avaient exécuté 600 détenus, principalement des chiites, selon Human Right Watch. Plus de 500 femmes yézidies, dont la religion est considérée hérétique par Daech, y auraient été détenues dans des conditions inhumaines avant d'être vendues comme esclaves, souvent sexuels.

Sur le front syrien, les combattants arabo-kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS) sont sur le point de terminer l'encerclement de Raqqa, cette grande ville de l'est de la Syrie, capitale autoproclamée du califat. De rudes combats sont attendus pour la reprendre aux mains des djihadistes, comme à Mossoul. Selon le renseignement américain, les leaders djihadistes ont commencé à quitter la ville pour se replier vers les wilayats (régions militaires des djihadistes) situées dans le désert irako-syrien.

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'avancée des forces irakiennes à Mossoul aurait précipité la fuite du calife autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-