Bombardements à Alep: le déluge de feu ne cessera qu'après le départ de tous les rebelles

Bombardements à Alep: le déluge de feu ne cessera qu'après le départ de tous les rebelles

Publié le 09/12/2016 à 16:24 - Mise à jour à 16:38
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'aviation et les troupes du régime syrien ont rudement bombardé, ce vendredi, les derniers quartiers d'Alep encore aux mains des rebelles. De son côté, son allié russe a affirmé ne pas stopper ces raids meurtriers tant que tous les rebelles n'avaient pas fui la zone.

La Russie a affirmé ce vendredi 9 que l'offensive syrienne ne s'arrêtera pas à Alep tant que tous les rebelles n'ont pas quitté la Vieille ville.

Le ministère de la Défense russe a déclaré que: "10.724 personnes, dont 4.015 enfants, ont quitté ces dernières 24 heures les quartiers encore contrôlés par les rebelles d'Alep-Est. Et 30 rebelles ont déposé les armes".

Pourtant Moscou avait annoncé jeudi 8 l'arrêt des raids aériens et des tirs d'artillerie de l'armée syrienne afin de permettre l'évacuation de milliers de civils pris au piège au milieu des violences. Mais après une légère accalmie jeudi dans la soirée: "les violents tirs d'artillerie ont repris sur plusieurs quartiers assiégés et de violents combats se déroulaient, notamment à Boustane al-Qasr" a déclaré Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Mais au vue de la progression fulgurante de l'armée de Bachar al-Assad dans la vieille ville, le président syrien a exclu l'idée d'une trêve et a estimé que Alep serait une étape primordiale pour la fin du conflit. Depuis le 15 novembre, une terrible offensive aérienne et terrestre fait rage au cœur de cette ville et les civils y meurent par milliers.

Mais même les civils qui souhaitent et qui arrivent à fuir Alep"sont apparemment bloqués par des groupes armés de l'opposition, notamment le front Fateh al-Cham (Front al-Nosra)" a affirmé Rupert Colville, le porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme.

Cet homme a également donné des informations glaçantes sur le sort qui est réservé aux personnes se retrouvant dans les zones contrôlées par le gouvernement. Il a déclaré: "bien qu'il soit difficile de vérifier les faits dans une situation changeante et dangereuse, l'ONU a entendu des allégations très inquiétantes selon lesquelles des centaines d'hommes auraient disparu après être passés dans les zones contrôlées par le gouvernement (à Alep)".

Selon l'OSDH, au moins 105 civils dont 35 enfants ont été tués à Alep-Ouest alors que pour la partie Est de la vieille ville ce sont près de 410 civils qui ont été tués dont 45 enfants.

Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe a annoncé que des discussions militaires et diplomatiques entre son pays et les États-Unis allaient se tenir samedi 10 à Genève à propos de l'avenir d'Alep et des milliers de civils encerclés par ce déluge de bombes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Moscou avait annoncé jeudi 8 l'arrêt des raids aériens et des tirs d'artillerie de l'armée syrienne afin de permettre l'évacuation de milliers de civils pris au piège au milieu des violences.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-