Brésil: l'Italien Cesare Battisti libéré mais toujours sous le coup d'une extradition

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Brésil: l'Italien Cesare Battisti libéré mais toujours sous le coup d'une extradition

Publié le 13/03/2015 à 07:42 - Mise à jour à 07:46
©Nacho Doce/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

Ancien militant d'extrême gauche italien condamné pour assassinat dans son pays d'origine, Cesare Battisti pourrait être expulsé du Brésil où il s'était réfugié. Il pourrait être extradé vers la France qui l'a accueilli et protégé pendant des années.

Plus de 35 ans après les faits, l'ancien militant d'extrême gauche et écrivain italien Cesare Battisti, 60 ans, pourrait être extradé du Brésil où il s'est réfugié depuis plusieurs années. Arrêté jeudi 12, il a été libéré ce vendredi dans l'attente de la décision de la justice brésilienne

Condamné par contumace en Italie pour avoir participé à quatre assassinats en 1978 et 1979, il avait d'abord fuit en France et au Mexique.

Durant les "années de plomb", marquées par de nombreux actes terroristes extrémistes en Europe,  Cesare Battisti était membre des Prolétaires armés pour le communisme (PAC). Il clame toujours être innocent des meurtres qu'on lui impute.

Jeudi 12, il a été arrêté par la police fédérale brésilienne à Embu des Artes, près de Sao Paulo, en vue de son expulsion ordonnée par un tribunal le 3 mars dernier. Cesare Battisti a vécu dans la clandestinité au Brésil à partir de 2004 avant d'être arrêté en 2007. Mais au dernier jour de son mandat, le 31 décembre 2010, le président Lula da Silva avait ordonné sa libération. La Cour suprême du pays avait confirmé le refus du Brésil de l'extrader en 2011.

Le tribunal considère aujourd'hui que Cesare Battisti est "un étranger en situation irrégulière au Brésil et qui, en tant que criminel condamné dans son pays pour meurtre, n'a pas le droit de rester".

Ce vendredi, son avocat a obtenu une libération selon la procédure de l'habeas corpus (le droit à ne pas être emprisonné avant son jugement). Si comme l'a déclaré son conseil, Cesare Battisti "est libre comme n'importe quel citoyen", il risque tout de même l'expulsion.

Toutefois, selon le tribunal fédéral brésilien, il ne devrait pas être envoyé en Italie, son pays d'origine, mais vers la France ou le Mexique d'où il est arrivé.

Si pendant les années 80 et 90, la France a offert asile à Battisti, elle avait finalement décidé de l'extrader vers l'Italie en 2004. Il était alors de nouveau entré dans la clandestinité. Une expulsion vers la France ne devrait donc que retarder son retour en Italie.

 

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cesare Battisti à sa libération, ce vendredi matin au Brésil.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-