Carola Rackete, la capitaine du navire humanitaire Sea-Watch, a été arrêtée

Carola Rackete, la capitaine du navire humanitaire Sea-Watch, a été arrêtée

Publié le 29/06/2019 à 12:21 - Mise à jour à 12:22
©Photo ANAELLE LE BOUEDEC/AFP/LOCALTEAM
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Carola Rackete, la capitaine du navire humanitaire Sea-Watch, qui a décidé d'accoster de force à Lampedusa dans la nuit de vendredi 28 à ce samedi 29 pour débarquer les 40 migrants bloqués à bord depuis 17 jours, a été arrêtée par les autorités italiennes à sa descente du bateau.

Le navire humanitaire Sea-Watch, bloqué au large de Lampedusa depuis plus de deux semaines, a accosté de force dans la nuit de vendredi à ce samedi pour faire débarquer la quarantaine de migrants qui étaient retenus à bord depuis tout ce temps.

Carola Rackete, une jeune Allemande de 31 ans, avait déjà menacé d'accoster sans autorisation. Elle a fait fi du blocus imposé par le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini, qui l'a récemment qualifiée "d'emmerdeuse".

"Je suis prête à aller en prison pour cela et à me défendre devant les tribunaux s'il le faut parce que ce que nous faisons est juste", avait-elle déclaré.

Lire aussi: le bateau "Sea-Watch 3" bloqué devant Lampedusa, la capitaine menace de débarquer ses migrants sans autorisation

Elle a été arrêtée à sa descente du bateau pour "résistance ou violence envers un navire de guerre", car selon les autorités elle aurait pu briser la vedette qui lui barrait la route si la police italienne avait décidé de rester à l'entrée du port de Lampedusa.

Une enquête a été ouverte contre Carola Rackete pour "aide à l'immigration" et "non-respect de l'ordre d'un navire militaire italien" de ne pas accéder aux eaux territoriales du pays. Elle risque jusqu'à dix ans de prison.

Voir aussi:

Migrants: arrivée en France de 42 réfugiés du navire humanitaire Sea-Watch

Italie: le navire Sea-Watch bloqué en Sicile par les gardes-côtes

Italie: les 47 migrants du Sea-Watch sont en Italie, le navire dans l'incertitude

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Carola Rackete a fait accoster le navire humanitaire Sea-Watch à Lampedusa, malgré le blocus imposé par le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-