"J'ai violé la politique de désinformation médicale de YouTube" Kim Iversen

"J'ai violé la politique de désinformation médicale de YouTube" Kim Iversen

Publié le 17/03/2022 à 18:11
Capture d'écran de YouTube.
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Lors de sa chronique sur le média américain The Hill, Kim Iversen a poussé un coup de gueule contre YouTube. En quelques minutes, elle raconte l'histoire de sa propre chaîne : d'abord elle croît lentement, puis elle explose, et enfin elle... se fait censurer. "J'ai violé la politique de désinformation médicale de YouTube", explique-t-elle sans masquer une petite pointe d'agacement.

La vidéaste prend le temps d'expliquer comment fonctionne le système d'avertissement de la plateforme : d'abord on reçoit un avertissement, puis c'est un "strike" qui vous empêche de charger du contenu pendant une semaine, un second qui vous bloque pendant deux semaines... Et ce parce que le discours tenu dans la vidéo "est impopulaire auprès de l'establishment", juge-t-elle. Au sujet des vaccins ou des traitements précoces anti-Covid, par exemple, ce n'est pas la peine d'essayer de transmettre un message contraire à l'avis de l'OMS (ndlr : nous l'avons remarqué chez FranceSoir... mais nous avons noté que curieusement, cette restriction ne s'applique pas aux discours d'Oliver Véran ou de Jean Castex quand ils contredisent frontalement les recommandations de l'OMS...)

Selon la "YouTubeuse" - mais pour combien de temps l'est-elle encore ?,  c'est une "nouvelle culture qui s'est développée tant à droite qu'à gauche", que nous acceptons, voire encourageons. "Tout le monde semble être d'accord avec la censure... Moi, je suis plutôt une absolutiste de la liberté d'expression", conclut-elle.

Voir aussi : Pour Elon Musk, hors de question que Starlink bloque les sites d'information russes

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Kim Iversen, youtubeuse et chroniqueuse américaine censurée par Youtube.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-