Colombie: nouvel accord de paix signé entre le gouvernement et les FARC

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 14 novembre 2016 - 11:51
Image
Juan Manuel Santos, président de la Colombie vient d'être nommé prix Nobel de la Paix
Crédits
©Don Emmert/Afp
Juan Manuel Santos a récemment été consacré prix Nobel de la paix en 2016.
©Don Emmert/Afp
Après le référendum du 2 octobre qui avait rejeté l'accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC, de nouvelles discussions ont abouti à un traité de paix samedi. Les deux parties doivent maintenant confirmer que l'accord sera bien entériné.

Le président colombien, Juan Manuel Santos, a annoncé samedi 12 que le gouvernement et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) s'étaient mis d'accord sur un nouveau traité de paix à La Havane. Un précédent accord avait été rejeté au début du mois d'octobre par référendum. Ce premier traité avait été négocié pendant près de quatre ans.

Le conflit qui oppose les FARC au gouvernement dure depuis près de 50 ans. Il a fait 220.000 morts et pas loin de 7 millions de déplacés.

Le récent prix Nobel de la paix et président de la Colombie, Juan Manuel Santos a déclaré: "le clan du +non+ réclamait avec insistance l'exclusion des chefs des FARC de la vie politique. Je comprends que c'est le sentiment de beaucoup de Colombiens. Je tiens à le dire avec franchise, sur ce point il n'y a pas eu de progrès autour de la table de négociation à la Havane".

En effet, les principaux opposants à ce traité de paix estiment qu'il est mauvais pour la Colombie puisqu'il assure l'impunité aux chefs de la guérilla, en restant trop légers sur les peines qu'encourent les guérilleros.

Mais afin d'éviter un nouveau rejet de la population vis-à-vis de cet accord, le président colombien a affirmé: "il est important que les Colombiens comprennent que la raison d'être d'un processus de paix est justement d'amener les rebelles à déposer les armes et faire de la politique dans un cadre légal. Les négociations avec les FARC ne sont pas une exception et ne peuvent pas l'être. Les FARC sont une émanation de la politique et leur but dans le futur est de faire de la politique sans les armes".

Quant au chef de la délégation des FARC, Ivan Marquez, il a déclaré: "Nous avons travaillé jour et nuit pour rédiger un nouvel accord final sur lequel nous commencerons l'édification d'une paix stable et durable pour la Colombie".

 

À LIRE AUSSI

Image
Juan Manuel Santos, président de la Colombie vient d'être nommé prix Nobel de la Paix
Colombie: le cessez-le-feu avec les FARC est prolongé jusqu'en décembre
Le président colombien a annoncé jeudi, la prolongation jusqu'au 31 décembre du cessez-le-feu avec les Farc. Juan Manuel Santos espère trouver avant cette date "un nou...
14 octobre 2016 - 14:40
Politique
Image
Juan Manuel Santos, président de la Colombie vient d'être nommé prix Nobel de la Paix
Prix Nobel de la paix: le président colombien Juan Manuel Santos récompensé (VIDEO)
Le Président de la Colombie Juan Manuel Santos a reçu, ce vendredi, le prix Nobel de la paix. Il a été récompensé pour son rapprochement avec les Forces armées Révolut...
07 octobre 2016 - 15:10
Politique
Image
François Hollande.
Colombie: Hollande exprime son "plein soutien" à Santos suite au rejet de l'accord avec les FARC
Au lendemain du rejet par référendum de l'accord de paix signé entre la Colombie et la guérilla des FARC, François Hollande a exprimé son "plein soutien" au président ...
03 octobre 2016 - 16:18
Politique