Comment le réchauffement climatique pourrait déclencher la prochaine crise économique

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Comment le réchauffement climatique pourrait déclencher la prochaine crise économique

Publié le 22/07/2021 à 16:05
© Loic VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors qu’on ne parle que des conséquences environnementales du changement climatique, il devient maintenant évident que l’impact économique du changement climatique sera beaucoup plus important qu’il n’y paraît pour l’instant. Selon des chercheurs en économie de l'Université de Georgie, le système financier devrait prendre des mesures préventives dès maintenant, pour préparer l’impact économique des changements environnementaux, pour éviter une crise économique violente.

Une série de risques liés au changement climatique

Plusieurs effets du changement climatique pourraient en effet ébranler le système économique. Mark Carney, l'ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre, a déjà identifié en 2015 que la surconsommation énergétique, les poursuites contre les entreprises qui ont contribué au changement climatique et la baisse de la valeur des actifs liés aux combustibles fossiles, risquent de provoquer la prochaine crise économique. Les politiques publiques s’attaquent aux émissions de combustibles fossiles, et cela dévalorise les entreprises énergétiques de l'industrie des combustibles fossiles, mais aussi leurs fournisseurs et les banques qui les financent. Cette dévalorisation soudaine de nombreux secteurs de l’économie pourrait déclencher une crise systémique, soutient également l’américain Joseph Stiglitz, lauréat du prix Nobel d’économie.

Des mesures préventives doivent être prises

Selon les chercheurs de l'Université de Georgia, pour faire face aux risques de crise économique tout en mettant en place une politique climatique ambitieuse, les régulateurs peuvent exiger des banques qu’elles se préparent à ce pronostic de crise déclenchée par le changement climatique. Il faut que les banques testent leur capacité à gérer le changement et qu'elles s’adaptent en transparence en communiquant les risques potentiels associés à l’adaptation planétaire aux nouvelles conditions environnementales. Cette démarche a déjà été entreprise par l'administration Biden qui a récemment introduit un décret sur le risque financier lié au climat, dans le but d'encourager les entreprises américaines à évaluer et à divulguer publiquement leur exposition au changement climatique et aux futures politiques climatiques. D'ici la fin de la décennie, selon une étude récente de la Banque d'Angleterre, les banques seront confrontées à un prix du carbone de 150 $ US la tonne, nécessaire pour atteindre les objectifs de l'accord international de Paris sur le climat, et elles ne sont pas prêtes. Communiquer de manière transparente sur les émissions de carbone est un facteur crucial pour les « tests de résistance climatiques », des évaluations qui évaluent dans quelle mesure les banques sont bien préparées aux chocs potentiels du changement climatique ou de la politique climatique. L’article souligne que l'intégration de facteurs environnementaux dans les critères des banques centrales pourrait améliorer leur résilience face au risque financier lié au climat. Par exemple, des mesures d’exigence de capital plus élevées pour les prêts accordés aux industries à forte intensité carbone.

Les banques centrales auront un rôle à jouer alors que les pays essaieront de gérer de façon drastique le changement climatique

Les politiques publiques sont progressivement, et tardivement mises en place, de façon accélérée et drastique pour tenter de reprendre le dessus dans la lutte pour le climat . Ces mesures, conclut l'article, pourraient être plus efficaces et sans trop de risque financier, si elles étaient appliquées plus progressivement. Si la politique climatique est mise en œuvre progressivement, les risques économiques peuvent être faibles et la réglementation financière peut les gérer. Une réglementation financière prudente peut en outre aider à éviter les obstacles que pourraient déclencher les politiques plutôt agressives qui seront nécessaires pour ralentir le changement climatique.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le système financier devrait prendre des mesures préventives dès maintenant, pour préparer l’impact économique des changements environnementaux, pour éviter une crise économique violente

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-