Conflit israélo-palestinien : pour Kerry "la solution à deux Etats" est "la seule voie vers la paix"

Auteur(s)
MM
Publié le 28 décembre 2016 - 20:26
Image
Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères américain, John Kerry.
Crédits
©Neil Hall/Reuters
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a réaffirmé mercredi que la solution à deux Etats était "la seule voie possible pour obtenir une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens".
©Neil Hall/Reuters
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a réaffirmé mercredi que la solution à deux Etats était "la seule voie possible pour obtenir une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens", tout en se montrant pessimiste.

L'administration Obama continue son baroud d'honneur avant l'investiture de Donald Trump le 20 janvier prochain. Vendredi 23, à la faveur d'une abstention historique des Etats-Unis, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté un texte condamnant la colonisation israélienne en Cisjordanie et réclamant qu'elle cesse. 

Ce mercredi 28, John Kerry a réaffirmé que la solution à deux Etats était "la seule voie possible pour obtenir une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens" et pour préserver la démocratie dans l'Etat hébreu, ouvrant la voie à une hypothétique reconnaissance de l'Etat de Palestine par les Etats-Unis. Soulignant toutefois que cette solution à deux Etats est "en grave danger" face à l'obstination deu gouvernement de Benjamin Netanyahu de maintenir ses projets de colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-est.

"Comment Israël peut-il concilier son occupation perpétuelle avec ses idéaux démocratiques?", s'est intérrogé le secrétaire d'Etat américain, soulignant que la politique coloniale d'Israël était "un projet exhaustif pour s'approprier des terres en Cisjordanie qui empêche toute implantation des Palestiniens là-bas". Et d'ajouter fermement que "quiconque réfléchissant sérieusement à la paix ne peut ignorer la réalité de la menace des colonies sur la paix".

Selon le dirigeant américain, ces deux Etats devraient suivre le tracé des frontières de 1967 -avant la guerre des Six jours-, en procédant à "des échanges de territoires équivalents" issus d'un consentement mutuel. Israël serait alors reconnu comme un "Etat juif", et Jérusalem deviendrait la capitale des deux pays.

Toutefois, John Kerry s'est également engagé à ce qu'il n'y ait pas de reconnaissance de l'Etat palestinien par les Etats-Unis "tant que les deux parties ne seraient pas prêtes".

Donald Trump a dénoncé ce discours sur les réseaux sociaux. Les Israéliens "étaient habitués à avoir un grand ami aux Etats-Unis, mais ce n'est plus le cas. Le début de la fin a été cet horrible accord avec l'Iran (sur la politique nucléaire, NDLR), et maintenant (l'ONU)! Reste fort Israël, le 20 janvier est très proche!", a ajouté le président élu.

 

À LIRE AUSSI

Image
Le Conseil de sécurité de l'ONU le 18 décembre 2015.
Vote d'une résolution de l'ONU contre la colonisation israélienne : l'Etat hébreu compte passer outre
Israël tente ce samedi de contenir les retombées du vote d'une résolution de l'ONU contre les colonies en Cisjordanie après avoir accusé le président américain Barack ...
24 décembre 2016 - 17:42
Politique
Image
Israël est en proie aux flammes depuis trois jours.
Israël : les évacuations continuent suite aux incendies
Alors que les incendies se perpétuent à Haïfa, en Israël, près de 80.000 personnes ont dû être évacuées. La communauté internationale s'organise afin de venir en aide ...
25 novembre 2016 - 11:51
Société
Image
Knesset parlement israélien Jérusalem
Israël : le parlement autorise la détention d'enfants de 12 ans pour acte de "terrorisme"
Le Parlement israélien a annoncé mercredi avoir abaissé de 14 à 12 ans l'âge minimum pour emprisonner l'auteur d'un acte "terroriste" grave, dans un contexte d'attaque...
04 août 2016 - 09:59
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.