Football: éliminée lors des qualifications, l'équipe nationale de Syrie n'ira pas au Mondial-2018

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Football: éliminée lors des qualifications, l'équipe nationale de Syrie n'ira pas au Mondial-2018

Publié le 10/10/2017 à 18:01 - Mise à jour à 18:04
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'Australie a éliminé ce mardi la Syrie de la course à la Coupe du Monde de football 2018, qui se tiendra en Russie. Tim Cahill a inscrit un doublé. Omar al-Soma avait pourtant ouvert le score pour les Aigles de Damas à la 6e minute.

Jusqu'au dernier match de football, ils ont cru pouvoir le faire… pouvoir réaliser l'exploit et offrir à leur peuple une parenthèse légère, après plus de six ans d'horreur. L'équipe nationale de Syrie a finalement été éliminée de la course au Mondial-2018 par l'Australie ce mardi 10, après un dernier match de poules qui est allé jusqu'à la prolongation.

Le responsable de cette désillusion se prénomme Tim Cahill. C'est un joueur australien, évoluant au poste de milieu de terrain, à la fois en équipe nationale et au Melbourne City FC. Il a marqué une première fois de la tête à la 12e minute, alors que la Syrie avait ouvert le score dès la 6e, par l'intermédiaire d'Omar al-Soma, qui avait d'ailleurs déjà fait trembler les filets lors de la première confrontation entre les deux formations.

Tim Cahill a ensuite sévi une nouvelle fois de la tête pendant la prolongation, à la 109e minute, enterrant tous les espoirs de la Syrie de se rendre en Russie en 2018 pour y disputer sa première Coupe du Monde.

La route n'est en revanche pas finie pour l'Australie qui devra affronter un match de barrage contre le 4e de la zone Concacaf (adversaire encore à déterminer: Etats-Unis, le Panama ou le Honduras).

Les Aigles de Damas, comme sont surnommés les joueurs de l'équipe nationale de Syrie, sont accusés d'être à la solde du dictateur syrien Bachar al-Assad. De nombreux opposants au régime ont d'ailleurs toujours refusé de les soutenir, persistant à dire que le simple fait de porter le maillot cautionne les actes barbares perpétrés par l'armée syrienne.

La délégation rêvait d'aller en Russie -alliée de Bachar al-Assad- pour un premier Mondial… même si les déplacements de supporters auraient certainement été interdits. D'ailleurs, la sélection syrienne n'a jamais joué à domicile depuis le début du conflit. Le dernier match considéré comme "à domicile" s'est par exemple déroulé dans un stade de Malacca, en Malaisie. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La Syrie avait ouvert le score dès la 6e minute par l'intermédiaire d'Omar al-Soma.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-