Corée du Nord: Lavrov et Tillerson veulent relancer les négociations sur le nucléaire

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Corée du Nord: Lavrov et Tillerson veulent relancer les négociations sur le nucléaire

Publié le 26/12/2017 à 19:51 - Mise à jour à 19:52
© EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Les chefs de la diplomatie russe et américaine, Sergueï Lavrov et Rex Tillerson, ont eu mardi un entretien téléphonique consacré au programme nucléaire nord-coréen, convenant de l'importance de passer à une phase de négociations, selon Moscou.

"Les deux parties partagent l'opinion que le programme de missile nucléaire nord-coréen est contraire aux exigences du Conseil de sécurité de l'ONU", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Il a été souligné qu'il était nécessaire de passer d'un langage de sanctions à un processus de négociations dès que possible".

M. Lavrov a "une nouvelle fois souligné qu'il était inadmissible d’exacerber les tensions autour de la péninsule coréenne par la rhétorique agressive de Washington envers Pyongyang et par l'augmentation des préparatifs militaires dans la région", a-t-on ajouté de même source, précisant que l'entretien avait eu lieu à l'initiative de Washington.

Le Conseil de sécurité a adopté vendredi à l'unanimité, grâce au soutien de la Chine, une résolution imposant de nouvelles sanctions à la Corée du Nord, en particulier des restrictions aux importations de pétrole, crucial à ses programmes de missiles et nucléaire.

Le président américain Donald Trump a menacé de "détruire totalement" la Corée du Nord en cas d'attaque contre les Etats-Unis, tandis que Pyongyang affirme que la communauté internationale doit l'accepter comme une puissance nucléaire.

Pyongyang a qualifié dimanche d'"acte de guerre" ces nouvelles sanctions.

Moscou a appelé à l'organisation de pourparlers entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, mettant en garde contre le "risque d'une escalade échappant au contrôle". La Russie a également critiqué les manœuvres organisées par Washington et la Corée du Sud estimant que cela provoquait Pyongyang.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sergueï Lavrov et Rex Tillerson (ici en photo) ont eu un entretien téléphonique consacré au programme nucléaire nord-coréen, convenant de l'importance de passer à une phase de négociations.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-