"Covfefe gate": le mystérieux tweet de Donald Trump a enfin une vraie signification

"Covfefe gate": le mystérieux tweet de Donald Trump a enfin une vraie signification

Publié le 13/06/2017 à 09:36 - Mise à jour à 09:38
© NICHOLAS KAMM / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un élu de l'Illinois a proposé lundi un projet de loi pour inciter les hommes politiques américains, Donald Trump en premier, à plus de transparence et aussi plus d'attention au niveau de la communication sur les réseaux sociaux. Ainsi est né le "Covfefe act".

Tel est pris qui croyait prendre. Mike Quigley, un élu démocrate de l'Illinois, a fait lundi 12 une proposition de loi visant à obtenir plus de transparence sur la communication de la Maison Blanche et surtout de Donald Trump. Il a intitulé son texte le "Covfefe act" pour "Communications Over Various Feeds Electronically for Engagement". Autrement dit en français: "communications sur les différents moyens électroniques pour l'engagement".

"Afin de maintenir la confiance des citoyens pour leur gouvernement, les élus politiques doivent répondre de ce qu'ils font et de ce qu'ils disent. Ceci incluant les tweets en 140 caractères" a indiqué Mike Quigley sur son site Internet.

"Si le président a décidé d'utiliser les réseaux sociaux pour proclamer des choses sur la politique publique, nous devons nous assurer que ces déclarations sont avérées et conservées en tant que référence future. Les tweets sont puissants, et le président doit être tenu responsable pour chacun d'entre eux" a-t-il aussi expliqué.

Ce projet de loi a donc pour but d'inciter Donald Trump à prendre soin de sa communication, à faire attention aux tweets intempestifs et à leur contenu.

L'abréviation "Covfefe" n'a donc pas été choisie au hasard. Elle fait référence à un tweet mystérieux du président des Etats-Unis, qui avait déchaîné les internautes sur les réseaux sociaux. Donald Trump avait tweeté le 31 mai dernier la phrase suivante: "Despite the constant negative press covfefe". Ce qui n'avait a priori aucun sens.

Les questions et les détournements qui avaient fleure sur les réseaux sociaux avaient d'ailleurs beaucoup fait rire Trump lui-même, qui avait fini par supprimer ce message et en avait posté un autre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ce "Covfefe act" a pour but d'inciter Donald Trump à faire plus attention à ce qu'il tweete dorénavant.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-