#Covfefe - l'étrange tweet de Donald Trump amuse les Internautes: top 10 des meilleurs détournements

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

#Covfefe - l'étrange tweet de Donald Trump amuse les Internautes: top 10 des meilleurs détournements

Publié le 31/05/2017 à 12:08 - Mise à jour à 12:15
© NICHOLAS KAMM / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Donald Trump a tweeté une drôle de phrase mardi soir, concluant par le mot "covfefe", qui ne veut à première vue rien dire. Mais Twitter n'a pas attendu d'explications du président américain pour en faire un (bad) buzz.

Twitter a ses raisons que la raison ignore. Donald Trump, qui adore communiquer à travers ce réseau social, le sait bien. Mardi 30 ausoir, le président américain s'est à nouveau saisi de son compte @realDonaldTrump pour s'exprimer. Mais outre le fait qu'il a confirmé son aversion pour une certaine presse, il a aussi glissé un mot totalement incompréhensible dans son tweet: "Malgré la presse constamment négative covfefe".

La phrase paraît tronquée. Mais que peut bien vouloir dire "covfefe"? Est-ce un message crypté pour Vladimir Poutine? Pour les extraterrestres? Ou une simple faute de frappe? Sans réponse à ces questions, les internautes ont été des milliers à rapidement émettre des hypothèses et à se moquer de Donald Trump. En quelques minutes, le "covfefe gate" est né. Le hashtag associé aussi. #covfefe

Certains usagers de Twitter se sont amusés à dire qu'il s'agissait du code nucléaire, d'autres d'un message codé pour déclencher l'invasion de la Terre par les extraterrestres, ou encore que Donald Trump prévoyait en fait de se mettre à la chanson en reprenant des titres du rappeur français Féfé. Encore plus improbable: une internaute a relayé une fausse traduction de Google Translate, espérant voir dans ce "covfefe" la promesse d'une démission imminente.

Ce mercredi 31, à la mi-journée, cet étrange message du 45e président des Etats-Unis avait finalement été supprimé. Après avoir été "liké" plus de 160.000 fois et partagé plus de 126.000 fois. Donald Trump a même réagi lui-même à ce buzz.

Voir ci-dessous une sélection (non-exhaustive) de détournements avec le fameux #covfefe:

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Donald Trump a fini par supprimer le tweet étrange qu'il avait posté mardi soir.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-