Cyber-attaque russe lors de la présidentielle américaine: Obama menace Moscou de représailles

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Cyber-attaque russe lors de la présidentielle américaine: Obama menace Moscou de représailles

Publié le 16/12/2016 à 16:29 - Mise à jour à 16:46
©Jonathan Ernst/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les Etats-Unis vont prendre des mesures à l'encontre de la Russie, accusée d'avoir supervisé des cyber-attaques destinées à influencer le résultat de l'élection présidentielle de novembre. Barack Obama a annoncé que les Etats -Unis allaient "prendre des mesures et c'est ce que nous ferons et nous les prendrons au moment et à l’endroit que nous choisirons".

L'accusation est grave. Les Etats-Unis soupçonnent très fortement la Russie de Vladimir Poutine d'avoir supervisé des piratages informatiques d'importance lors de l'élection présidentielle qui a vu la victoire surprise de Donald Trump.

Plus encore, les dirigeants du renseignement américain estiment que le président russe a chapeauté personnellement cette tentative de déstabilisation. C'est au sommet du G20 au mois de septembre que Barack Obama et Vladimir Poutine ont parlé en tête-à-tête de cette cyber-attaque.

Dans les faits, des dizaines de milliers d’e-mails de responsables démocrates et de proches de la candidate Clinton ont été piratés et publiés pendant la campagne, certains faisant la Une de la presse et discréditant la candidate démocrate.

"Je pense qu'il ne fait aucun doute que lorsqu'un quelconque gouvernement étranger essaye d'influencer l'intégrité de nos élections (...), nous devons prendre des mesures et c'est ce que nous ferons et nous les prendrons au moment et à l’endroit que nous choisirons. Certaines pourront être explicites et publiques, d’autres ne le seront peut-être pas. M. Poutine est parfaitement au courant de mon ressenti sur le sujet, car je lui en ai parlé directement", a déclaré Barack Obama à la Radio publique nationale (NPR).

Des déclarations considérées comme "indécentes" par le porte-parole du Kremlin. "Il faut soit cesser d’en parler, soit apporter enfin des preuves. Sinon, tout ça est plus qu’indécent", a déclaré Dmitri Peskov en marge du déplacement du président Vladimir Poutine à Tokyo.

De son côté, Donald Trump, le président élu connu pour ses positions envers un rapprochement avec la Russie, s'est fendu d'un tweet moqueur. "Si la Russie nous avait piraté, pourquoi la Maison Blanche a attendu si longtemps pour réagir, pourquoi se plaignent-ils seulement maintenant qu'Hillary a perdu?".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les Etats-Unis vont prendre des mesures à l'encontre de la Russie, accusée d'avoir supervisé des cyber-attaques destinées à influencer le résultat de l'élection présidentielle de novembre.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-