Iran: attaques kamikazes dans le Parlement et au mausolée de Khomeini, au moins 1 mort, l'attaque toujours en cours [MAJ]

Iran: attaques kamikazes dans le Parlement et au mausolée de Khomeini, au moins 1 mort, l'attaque toujours en cours [MAJ]

Publié le 07/06/2017 à 09:09 - Mise à jour à 09:31
© BEHROUZ MEHRI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Des fusillades et des explosions ont retenti simultanément dans deux des plus hauts lieux symboliques du pouvoir iranien, le Parlement et le mausolée de Khomeini, fondateur de la République islamique, ce mercredi matin. Il y aurait au moins un mort et des blessés, selon les premiers bilans. [Mise à jour à 9h20: évolution du bilan avec la mort d'un garde, et des témoignages évoquant une attaque toujours en cours au Parlement]

Une fusillade a éclaté ce mercredi 7 au matin dans l'enceinte du Parlement iranien ainsi que dans le mausolée de l'ayatollah Khomeini, le premier guide de la Révolution islamique du pays et fondateur de la république islamique. Deux lieux hautement symboliques situés en plein coeur de la capitale Téhéran.

Il était aux alentours de 8h30, heure française, (11h, à Téhéran) ce mercredi lorsque les premières informations relatives à des coups de feu ayant éclaté dans l'enceinte du Parlement iranien nous sont parvenues. De source officielle, un homme aurait ouvert le feu et blessé plusieurs personnes, dont un garde de sécurité. D'autres sources sur place évoquent pour leur part jusqu'à trois assaillants armés de kalachnikovs.

Simultanément, une autre attaque était perpétrée contre le mausolée de l'ayatollah Khomeini, le fondateur de la République islamique d'Iran dont l'aura plane toujours sur le pays. Peu d'informations étaient disponibles sur cette fusillade, tout juste sait-on que des témoins ont entendu "des coups de feu". Le complexe funéraire avait déjà été la cible d'une attaque suicide à la bombe en juin 2009.

Les premiers bilans communiqués par les médias iraniens évoquent trois blessés, dont un garde de sécurité, donc. Aucune précision n'a été apportée à propos des tireurs. Selon les forces de sécurité la situation était sous contrôlé à ce stade, aux environs de 9h heure française (11h30 à Téhéran), ce que contrdit certains témoignages. Les motivations de ces actes restaient également floues.

 

Mis à jour à 9h20: Selon les agences de presse iraniennes, plusieurs des assaillants étaient des kamikazes qui se sont fait exploser. Selon Fars, trois hommes ont ainsi attaqué le mausolée de Khomeini, deux ouvrant le feu et tirant "des dizaines" de balles sur la foule tandis que le dernier s'est "fait exploser". L'agence Tasnim évoque également trois assaillants et le même mode opératoire. Mais l'une d'entre eux serait une femme, qui se serait fait arrêter. L'autre aurait été abattu.

Concernant l'attaque du Parlement, la plus grande confusion règne encore sur le déroulé des faits du fait notamment de nombreux témoignages contradictoires. Un élément est toutefois confirmé par de "nombreux députés" cités par l'agence Fars: le garde blessé dans l'attaque serait mort.

Selon l'élu Elyas Hazrati, cité par cette même source, des assaillants auraient été "pris au piège dans les bureaux des députés". "Les affrontements continuent dans le bâtiment du Parlement", a-t-il ajouté, contredisant ainsi la version officielle.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le bâtiment du Parlement iranien attaqué ce mercredi 7.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-