Des élus européens veulent l'interdiction de la chasse aux trophées

Des élus européens veulent l'interdiction de la chasse aux trophées

Publié le 19/08/2019 à 18:33 - Mise à jour à 18:42
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dimanche 18, une cinquantaine de députés européens ont rendu public leur projet de moratoire pour interdire la chasse aux trophées. Celle-ci est permise dans certains pays africains à detsination d'une clientèle fortunée.

Ils veulent la fin de cette pratique cruelle : une cinquantaine de députés européens appuyés par une cinquantaine d’organisations de défense de la nature ont lancé un appel dimanche 18 pour interdire la chasse aux trophées ciblant des animaux en danger comme les éléphants et les rhinocéros.

Ces élus ont rendu public leur action alors que se réunissent à Genève les délégués des 180 pays membres de Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). Cette dernière interdit formellement le commerce en lien avec les animaux en danger mais la chasse aux trophées considérée comme une pratique récréative sans dimension commerciale (les trophées n’étant pas achetés mais "prélevés") n’est pas concernée par le bannissement. Elle ne figure d’ailleurs pas à l’ordre du jour de la réunion de la CITES.

Lire aussi: Prison avec sursis contre cinq "suiveurs" de chasse à courre pour avoir violenté des anti-chasse

La chasse aux trophées, si elle est interdite dans certains Etats, est toujours légale dans plusieurs pays d’Afrique qui vendent à une clientèle fortunée le droit de chasser certains animaux rares.

Les animaux les plus ciblés par ces chasses aux trophées sont les éléphants, les rhinocéros, les girafes, les crocodiles, voire les chimpanzés ou certains perroquets.

Les Etats-Unis et la Chine sont les principaux clients de ce type de chasse pour laquelle ces élus et ces organisations demandent la mise en place immédiate d’un moratoire.

Voir aussi:

Chasseurs et écolos plus que jamais à couteaux tirés

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Certains pays autorisent toujours la chasse aux trophées.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-