Donald Trump et son administration relancent "la guerre des toilettes" aux Etats-Unis

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Donald Trump et son administration relancent "la guerre des toilettes" aux Etats-Unis

Publié le 23/02/2017 à 10:42 - Mise à jour à 10:59
©Pascal Terjan/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L’administration Trump a mis fin mercredi à un dispositif fédéral de protection des droits étudiants transgenres. Une décision qui a immédiatement déclenché une vive polémique.

Nouvelle gronde sociale aux Etats-Unis. Donald Trump et son administration ont relancé mercredi 22 la "guerre des toilettes". L'administration du président américain a annoncé qu'elle mettait fin à un dispositif fédéral de protection des droits étudiants transgenres, déclenchant immédiatement un tollé parmi les défenseurs des droits des minorités.

A travers un communiqué publié mercredi, les ministères de la Justice et de l'Education, dirigés par des conservateurs chrétiens, ont indiqué qu'ils "retiraient les recommandations faites au titre de l'article IX (anti-discrimination, NDLR) en 2015 et 2016", sur l'accès à des installations sanitaires non mixtes. Il appartient désormais aux états fédérés et aux districts scolaires de trancher la question de ce qui avait été surnommé "la guerre des toilettes", rapporte Le Monde.

Dès que l'annonce a été faite, Mara Keisling, responsable du centre national pour l'égalité transgenre, a jugé que cette décision était "tout simplement et dangereusement, mauvaise et fausse". James Esseks, le responsable LGBT de l'ACLU, la plus importante association de défense des droits civiques aux Etats-Unis, a accusé Donald Trump de ne pas respecter ses engagements: "révoquer les recommandations démontre que les promesses du président Trump de protéger les droits de la communauté LGBT (Lesbiennnes, Gays, Bi et Trans) étaient tout simplement de la rhétorique creuse".

Au nom de l'article IX, le président Barack Obama avait pris le parti de mettre en oeuvre des mesures fédérales permettant aux écoliers et étudiants de se rendre dans les toilettes et les vestiaires du genre avec lequel ils s'identifiaient et non pas celui qui était sur leur acte de naissance.

Cette "guerre des toilettes" est partie de l'ex-gouverneur de Caroline du Nord, Pat McCrory, qui imposait notamment l'utilisation des toilettes publiques en fonction de l'identité sexuelle et non de l'identité de genre. La promulgation de cette loi avait immédiatement déclenché un mouvement de protestation. Des artistes mais aussi de nombreuses multinationales ont boycotté l'Etat et refusé de s'y installer ou de s'y produire. Les étudiants transgenres sont souvent victimes d'humiliations et de vexations du fait de leurs camarades ou des administrations scolaires, qui maîtrisent mal les questions d'identité de genre.

Pour répondre à ces humiliations, la ministre de l'Education Betsy DeVos, elle-même très controversée a indiqué que "le département des droits civiques du ministère s'engageait à enquêter sur toute plainte de discrimination ou de harcèlement contre ceux qui sont le plus vulnérables dans nos écoles".

Le cas d'un lycéen de 17 ans, né femme, mais s'identifiant homme sera examiné le mois prochain par la Cour suprême. L'adolescent est allé en justice pour pouvoir utiliser les toilettes pour garçons dans son école de Virginie.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les étudiants transgenres sont souvent victimes d'humiliations et de vexations du fait de leurs camarades ou des administrations scolaires qui maîtrisent mal la question d'identité de genre.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-