Donald Trump limoge la ministre intérimaire de la justice Sally Yates, hostile à son décret d'immigration

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Donald Trump limoge la ministre intérimaire de la justice Sally Yates, hostile à son décret d'immigration

Publié le 31/01/2017 à 09:51 - Mise à jour à 10:13
©Photo AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): ET
-A +A

Le président Trump a limogé ce mardi Sally Yates, jusqu'ici ministre de la justice pas intérim à cause de son hostilité au décret anti-immigration signé par Donald Trump vendredi dernier.

Sally Yates, la ministre de la Justice par intérim, vient dêtre renvoyée par le nouveau président des Etats-Unis Donald Trump. Ancienne administration Obama, elle devait assurer l'intérim avant que le Sénat confirme officiellement  Jeff Sessions, sénateur de l'Alabama dont les positions sont réputées très fermes en matière d'immigration.

Cette décision express est venue après que Sally Yates ait ouvertement mis en doute le décret anti-immigration signé par Donald Trump vendredi 27. Ce décret interdit pendant 90 jours l'entrée aux Etats-Unis de citoyens de sept pays à majorité musulmane comme le Yémen, la Syrie ou l'Irak, les réfugiés syriens seront eux complètement bannis du territoire américain. Après signature de ce décret, Sally Yates a ordonné aux procureurs de ne pas l'appliquer. La réponse de Trump ne s'est pas faite attendre et la Maison Blanche a informé par communiqué le limogeage de sa ministre par intérim: ''La ministre intérimaire, Sally Yates, a trahi le département de la justice en refusant d'appliquer un décret destiné à protéger les citoyens de Etats-Unis''

En attendant la confirmation de Jeff Sessions, Dana Boente a été nommé ministre par intérim et a déjà souligné qu'il appliquerait le décret en demandant à tous les fonctionnaires du département de la Justice de s'y plier.

Sally Yates n'est pas la seule à avoir perdu son poste,  le chef intérimaire du service de l'immigration et des douanes a aussi été remercié ce lundi 30, Daniel Ragsdale était lui aussi issu de l'administration Obama.

Alors que le président Trump se justifie sur Twitter, de nombreuses voix se sont élevées partout dans le monde pour contester ce décret, même le président Obama est sorti de son silence en soutenant les manifestants qui se sont réunis contre le décret.

Auteur(s): ET

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Donald Trump a signé le décret anti-immigration le 27 janvier dernier.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-