Drame humanitaire à Alep: la France demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU vendredi

Drame humanitaire à Alep: la France demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU vendredi

Publié le 15/12/2016 à 20:25 - Mise à jour à 20:28
©Timothy A. Clary/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le ministre des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, va demander vendredi le déploiement d’observateurs de l’ONU dans l’est de la ville, au lendemain de soupçons d’exécutions sommaires. La France a demandé un réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le Conseil de sécurité se réunira en urgence vendredi 16, à la demande de la France, pour examiner la situation humanitaire dans la ville syrienne d'Alep, ont indiqué jeudi des diplomates. Cette réunion prendra la forme de consultations à huis clos à partir de 12H00 (17H00 GMT), et portera sur l'évacuation de milliers de civils et sur l'aide humanitaire à apporter aux habitants d'Alep.

L'ambassadeur français François Delattre a évoqué devant des journalistes une initiative européenne pour obtenir le déploiement d'observateurs internationaux chargés de surveiller la situation dans cette ville du nord de la Syrie. "La France et l'Allemagne et d'autres partenaires européens, a-t-il expliqué, travaillent en étroite coopération sur des propositions" visant à assurer "une évacuation (des civils) en toute sécurité et un accès humanitaire" à Alep.

Il a estimé "plus que jamais essentiel" d'obtenir le déploiement "d'observateurs internationaux" sous l'égide de l'ONU pour superviser les opérations d'évacuation. Il a évoqué, sans autre détails, une "action de l'Union européenne en soutien à la supervision par l'ONU". La France et les Etats-Unis notamment ont réclamé un tel déploiement d'observateurs.

Les ambassadeurs des 15 pays du Conseil seront informés vendredi des derniers développements de la situation à Alep par le patron des opérations humanitaires de l'ONU, Stephen O'Brien. Les premières évacuations des quartiers rebelles d'Alep ont commencé jeudi, avec un convoi composé d'ambulances et de bus ayant à leur bord 951 personnes, dont plus de 200 rebelles et 108 blessés, selon une source militaire sur place.

A Bruxelles où se tient un sommet européen, le président français François Hollande a souligné qu'il était urgent "de faire évacuer le plus possible la population qui ne peut plus supporter les bombardements et les massacres et qui veut quitter la zone en toute sécurité". "La deuxième priorité, c'est de pouvoir faire accéder à Alep l'aide alimentaire et les médicaments pour la population qui voudrait rester", la troisième étant "de protéger tous les établissements hospitaliers autour d'Alep", a-t-il ajouté.

La chute d'Alep au terme de ces évacuations marque un revers cuisant pour la rébellion qui avait conquis la partie orientale de la métropole en 2012. Pour le régime, cette victoire, rendue possible grâce au soutien de la Russie, est le plus important succès du pouvoir depuis le début de la guerre en 2011.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Conseil de sécurité se réunira en urgence vendredi 16, à la demande de la France, pour examiner la situation humanitaire dans la ville syrienne d'Alep.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-