Etat islamique: deux djihadistes français commettent un double attentat-suicide en Irak

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Etat islamique: deux djihadistes français commettent un double attentat-suicide en Irak

Publié le 23/05/2015 à 17:51 - Mise à jour à 17:52
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Deux Français membres de l'organisation terroriste Etat islamique (EI) sont morts dans deux attentats-suicides dans l'ouest de l'Irak. Ces actions visaient des casernes de miliciens sunnites et chiites combattant avec les forces gouvernementales.

Alors que le Premier ministre Manuel Valls annonçait à l'Assemblée nationale que 7 Français ou résident en France étaient morts en Irak et en Syrie en perpétrant des attentats-Suicides, la liste s'est allongée vendredi 22.  Abou Mariyam al-Firansi et Abou Abdoul Aziz al-Firansi, ("al-Firansi" signifiant le Français en arabe), deux ressortissants français ayant rejoint l'Etat islamique ont perpétré deux attentats-suicides contre des casernes de milices sunnites et chiites près de la ville d'Haditha, dans l'ouest de l'Irak.

L'information a été révélée par le centre américain de surveillance des sites djihadistes SITE, citant un communiqué diffusé par le groupe Etat islamique. "Deux chevaliers de l'Etat islamique ont lancé deux camions bourrés de tonnes d'explosifs contre des rassemblements et des repaires" de milices sunnites et chiites près de Haditha, affirme l'EI. "Le frère Abou Mariyam al-Firansi a visé un quartier général" et "Abou Abdoul Aziz al-Firansi (...) a suivi avec un deuxième camion visant des casernes d'apostats", selon le message cité par SITE qui publie la photo des deux hommes.

L'un des deux hommes a été identifié par le chercheur et consultant sur les questions islamistes Romain Caillet. Il s'appelait Kevin Chassin (Abou Mariyam), Ce jeune toulousain avait grandi à la cité Bourbaki. Issu d'une famille non musulmane, il s'était converti, avant de se radicaliser et de rejoindre les rangs de l'Etat islamique. En novembre dernier, il apparaissait aux côtés de deux autres membres de l'EI, Abou Osama Al-Faransi et Abou Salman Al-Faransi, dans une vidéo où ces trois Français jetaient tour à tour leur passeport au feu

Le 3 mai, une source proche des services antiterroristes français avait fait état de plus de 100 djihadistes français morts pour le "califat" à cheval entre la Syrie et l'Irak.

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Abou Mariyam al-Firansi, l'un des deux djihadistes français mort en Irak vendredi 22 mai.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-