Etat palestinien, colonies: la nouvelle donne de Donald Trump dans les relations avec Israël

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faite un don !

Etat palestinien, colonies: la nouvelle donne de Donald Trump dans les relations avec Israël

Publié le 16/02/2017 à 16:54 - Mise à jour à 17:06
©Mark Wilson/ Getty Images North America/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Donald Trump a accueilli mercredi le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Répondant aux questions sur le conflit israélo-palestinien, il a notamment déclaré que la solution à deux Etats n'était pas la seule, et que les colonies ne sont pas "une bonne chose pour la paix".

La visite du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à Washington pour y rencontrer Donald Trump a relancé le débat sur les futures relations israélo-américaines, à défaut de les clarifier. Le nouveau président a soufflé le chaud et le froid sur les questions de la création d'un Etat palestinien et des colonies.

Allié historique de l'Etat hébreu, les Etats-Unis sous l'administration Obama et le secrétariat d'Etat de John Kerry ont défendu la création d'un Etat palestinien comme solution au conflit. Une ligne en partie remise en cause par Donald Trump, mais de manière assez peu claire.

"Les deux me vont. J’ai pensé pendant un temps que (la solution de) deux Etats avait l’air d’être la plus facile des deux mais, honnêtement, (...) si Israël et les Palestiniens, sont contents, je serai satisfait avec celle qu’ils préfèrent". Sans rejeter l'idée de la création d'un Etat palestinien, Donald Trump ne la considère pas comme le seul chemin vers la paix.

Il ne fait aucun doute que les Palestiniens "préfèrent" la reconnaissance de leur Etat. Cette perspective est en revanche bien plus difficile à imaginer en Israël et notamment pour un Benyamin Nétanyahou actuellement débordé par sa droite, farouchement opposée à toute reconnaissance d'un Etat palestinien, ainsi qu'à un abandon des colonies.

Sur ce sujet, Donald Trump s'est montré mesuré. Il a appelé son allié a faire preuve de "retenue" dans une interview accordée à un journal israélien. "Je ne crois pas qu'aller plus loin avec ces colonies soit une bonne chose pour la paix", a-t-il déclaré, jugeant qu'elles "n'aident pas" le processus.

Autre question à la portée symbolique, Donald Trump a concédé "étudier" la possibilité de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem. Les représentations des Etats étrangers sont en effet traditionnellement établies à Tel-Aviv, afin de respecter une certaine neutralité de Jérusalem, également revendiquée comme capitale par les Palestiniens.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Donald Trump s'est écarté de la position de l'administration précédente sur la création d'un Etat palestinien.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-