"Imaginez si c’était au Salvador" : le président Bukele raille le déploiement de blindés à Paris

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 14 février 2022 - 13:07
Image
Nayib Bukele, le président salvadorien.
Crédits
STANLEY ESTRADA / AFP
Nayib Bukele, le président salvadorien lors d’une conférence de presse dans un hôtel de San Salvador, le 28 février 2021.
STANLEY ESTRADA / AFP

Voyant les images de blindés déployés dans les rues de Paris pour bloquer les manifestants du Convoi de la liberté, le président du Salvador Nayib Bukele s’est fendu d’un tweet ironique : « C'est Paris, aujourd'hui. Imaginez si c'était au Salvador... Que diraient la France, l'Union européenne et la "communauté internationale" ? Honnêtement », a écrit le 12 février le chef d'État de 40 ans, qualifié de "Donald Trump tropical".

Sur les images du journaliste Clément Lanot, relayées par le président du pays d'Amérique centrale, on peut voir des blindés de la gendarmerie en position sur l'avenue des Champs-Élysées, à Paris, dans la soirée du 12 février.

Au cours de cette journée de manifestations à Paris, les forces de l'ordre ont procédé à 97 interpellations et 513 verbalisations, selon un bilan communiqué par la préfecture de police. De nombreux heurts et tensions entre policiers et manifestants ont émaillé cette journée.

Lire aussi : À Paris et Fontainebleau, le "Convoi de la liberté" se heurte à la sévérité des "convois policiers"

De nombreuses vidéos de ces heurts ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Également diffusée dans le journal de 20 h 00 de TF1, l'une d'elles montre un policier en train de pointer son arme sur un automobiliste, place de l'Étoile à Paris, ce qui a conduit le préfet de police de Paris à ouvrir une enquête administrative interne. Le policier poursuivait une voiture blanche dont les occupants arboraient des drapeaux tricolores et se réclamaient des convois anti-passe.

« Une vidéo circule actuellement sur les réseaux sociaux à la suite d'une intervention de police sur les Champs-Élysées. Le préfet fait diligenter une enquête administrative interne », a tweeté la préfecture de police.

D’autres vidéos ont suscité l’émoi sur la toile, notamment celles où l’on voit des policiers verbaliser des manifestants arborant un drapeau français, et arracher le symbole national pour le jeter par terre :

À LIRE AUSSI

Image
Des véhicules blindés de la gendarmerie lors d'une manifestation de Gilets jaunes en 2018 à Paris.
Convoi de la liberté : des blindés déployés à Paris
Les forces de l'ordre sont en alerte. Bravant l'interdiction de la préfecture de police, le "Convoi de la liberté" devrait bientôt arriver dans la capitale. Pour y fai...
11 février 2022 - 18:26
Politique
Image
Convoi Liberté Chartres
À Paris et Fontainebleau, le "Convoi de la liberté" se heurte à la sévérité des "convois policiers"
Vendredi 11 février 2022, à l'heure où la nuit tombe, les différents "Convois de la liberté" arrivent sur leurs derniers points de ralliement avant Paris. Le lendemain...
13 février 2022 - 17:16
Politique
Image
Rémi Monde convoi
"Les citoyens français sont aux commandes avec le convoi de la liberté" Rémi Monde
Il ne s'agit pas simplement des routiers, mais bien de tous les citoyens français. Voilà un point sur lequel Rémi Monde met l'accent, en tant que porte-parole du colle...
09 février 2022 - 14:00
Vidéos
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don