Tour du monde des traitements – Inde, interview avec le Dr Chaurasia : "l'ivermectine, ca marche"

Tour du monde des traitements – Inde, interview avec le Dr Chaurasia : "l'ivermectine, ca marche"

Publié le 24/03/2021 à 14:44 - Mise à jour le 25/03/2021 à 10:34
FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Xavier Azalbert, pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Tour du monde des traitements – l'Inde. Nous avons eu le plaisir d'interviewer le Docteur Anil Chaurasia, médecin dans la région du Uttar Pradesh qui a soigné plus de 1500 cas covid, pour un panorama de la situation en Inde.

FranceSoir : Dr Chaurasia, comment l’Inde s’en est-elle sortie dans sa gestion de la Covid-19 ?

AC : À mon avis, l’Inde a obtenu des résultats relativement meilleurs dans cette pandémie covid19, par rapport aux zones occidentales et européennes.

ndlr : un citoyen éclairé nous a signalé qu'il serait pertinent de rappeler les chiffres pour l'Inde - attention ces chiffres ne prennent pas en considération les différences démographiques et de mode de vie qui existent entre l'Inde et la France. 

Ces différences peuvent être vues sur les graphiques du comparateur FranceSoir 

FS : Quelle est la position de l’Inde en ce qui concerne le traitement précoce, par rapport à la vaccination dans sa réponse à la pandémie?

AC : Plus tôt en avril, j’avais posté sur Twitter que les régions du monde frappées par le paludisme, comme l’Inde et l’Afrique et d’autres, seraient moins touchés par la Covid19. Cette affirmation était fondée sur le fait que l’usage de la chloroquine avait montré un effet positif dans le virus du SRAS-coV de 2002. En Inde, un pic de cas a été observé, à partir de mai 2020, qui a culminé au milieu du mois de septembre.

En mars 2020, le Conseil indien de la recherche médicale (ICMR) a inclus l’hydroxychloroquine dans les protocoles anticovid indiens. Dans la première semaine d’août 2020, l’État indien de l’uttar pradesh, a inclus l’ivermectine dans leurs protocoles anticovid.

FS : Comment les décisions concernant les lignes directrices relatives au traitement de Covid-19 sont-elles prises?
AC : Dans l’Uttar Pradesh, l’ivermectine a été incluse dans le protocole de l’État par le groupe de travail covid, recruté par le gouvernement de l’État et l’hydroxychloroquine a été introduite dans le protocole à partir des lignes directrices fournies par l’ICMR (au niveau national).

FS : Pfizer a retiré sa demande de RTU pour le vaccin en Inde, car les organismes de réglementation ont posé plus de questions. Savez-vous pourquoi les organismes de réglementation ont avancé ces interrogations et quelles en étaient les raisons?
AC : Je viens d’apprendre dans les médias que les gens de Pfizer sont en négociation pour lancer leurs vaccins covid en Inde. Une des raison possible peut être liée à la politique du « fabriqué en Inde » prônée par le gouvernement indien, une autre est que le vaccin n’a pas rempli certaines des normes imposées par le gouvernement.

FS : En ce qui concerne l’ivermectine, quand l’Inde a-t-elle commencé à l’utiliser comme traitement ? Et pourquoi ?
AC : Selon mes connaissances, l’ivermectine a été introduite pour la première fois dans le protocole anticovid du Sanjay Gandhi Postgraduate Institute of Medical Sciences, Lucknow (SGPI), en juin 2020. En août 2020, elle a été incluse dans le protocole de l’Uttar Pradesh. Il y a eu peu d’essais internes sur l’ivermectine par SGPGI.

FS : Quels sont les résultats associés à l’utilisation de l’ivermectine dans le traitement de la covid-19 ?
AC : Les résultats des essais d’ivermectine par SGPGI LUCKNOW n’ont pas été publiés publiquement, mais mes collègues qui travaillent dans des hôpitaux covid, m’ont indiqué beaucoup de résultats positifs de l’ivermectine dans le traitement des cas covid. Dans ma propre pratique clinique, j’ai traité plus de 1500 cas covid, post-covid et covid long, avec de l’ivermectine, de l’hydroxychloroquine et d’autres médicaments anticovid. L’ivermectine a eu un résultat bien plus que satisfaisant.

FS : nous avons vu un certain nombre de personnes indiquant que le dosage requis pour l’ivermectine dans les cellules humaines serait beaucoup plus élevé que celui dans l’étude australienne originale.  Quelle est votre position en ce qui concerne la posologie et l’efficacité?
AC : Oui, les premières études in vitro de l’effet inhibiteur de l’ivermectine ont été très encourageantes en avril-mai 2020. Un peu plus tard, d’autres études dans les cellules de vero ont montré que le dosage inhibiteur pourrait être excessivement élevé.

Cependant dans bien des pays de par le monde, de bons résultats ont été rapportés sur l’usage de l’ivermectine en prophylaxie ou en traitement. Avec un dosage normal. Dans ma pratique clinique, les résultats étaient tout à fait satisfaisants pour le traitement et la prophylaxie.

En septembre-octobre 2020, @ice9 un scientifique américain avec un pseudonyme sur Twitter, a fait des expériences en utilisant l’ivermectine dans cellules calu-3. Les résultats étaient excellents et l’ivermectine a montré un IC-50 (mesure de concentration) avec la posologie de 400-800mcg par kg de poids individuel. C’était peut-être avant-gardiste et révolutionnaire mais cela permettait une reconnaissance officielle.

FS : Quel est le dosage recommandé en Inde?

AC : le dosage utilisé en Inde dans le protocole officiel de l’uttar pradesh est imprimé sur des kits d’ivermectine fournis par le gouvernement de l’État.


FS : Y a-t-il des effets secondaires observés? Dans la pharmacovigilance en Inde êtes-vous au courant de problèmes avec l’utilisation de l’ivermectine?  En tant que médecin avez-vous rencontré des problèmes ?
AC : aucun effet secondaire majeur ou mineur n’a été enregistré/publié pour l’utilisation de l’ivermectine. Dans ma propre expérience en utilisant l’ivermectine dans plus de 500 cas, aucun patient ne s’est plaint d’effets secondaires et ceci malgré l’utilisation de dosage de 12mg par jour pendant 7 jours.

FS : Vous avez peut-être entendu dire que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a déconseillé l’utilisation de l’ivermectine contre la covid ? Êtes-vous au courant de cela ?  Cette décision vous surprend-elle ?
AC : L’EMA s’est alignée sur les décisions des autres agences comme la FDA, CDC, NIH ou OMS. En fait leur décision ne m’a pas beaucoup surpris.

 

Article modifié le 25 mars 2021 à 10:34 ajout de commentaires twiter et comparaison Inde vs France.

 

Auteur(s): Xavier Azalbert, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Inde : tour du monde des traitements – interview avec le Dr Chaurasia - Ivermectine ca marche

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-