Inde : une application utilisée par le pouvoir pour harceler les opposants et manipuler les tendances

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 19 janvier 2022 - 17:00
Image
inde
Crédits
Unsplash
"Tek Fog" permettrait d'organiser le harcèlement et la désinformation à une échelle industrielle.
Unsplash

L’utilisation d’outils automatisés pour renforcer les campagnes politiques n’est pas un secret. Cependant, d'après une enquête du média indien The Wire, les autorités indiennes vont encore plus loin, avec une application baptisée "Tek Fog", qui permettrait d'organiser le harcèlement et la désinformation à une échelle industrielle.

L’application influence les tendances Twitter pour industrialiser la manipulation sur les réseaux sociaux

L’enquête a commencé après la fuite d’information provenant d'un ancien membre du Bharatiya Janata Party (BJP), le parti de Narendra Modi, un des deux principaux partis politiques indiens. Cet homme, qui travaillait pour le département de technologies de l’information du parti, déçu par de fausses promesses salariales, balance l'utilisation d’un outil secret appelé “Tek Fog”. Cette application, utilisée par les agents politiques affiliés au parti au pouvoir, servait à gonfler artificiellement la popularité du parti, à harceler ses détracteurs et à manipuler les perceptions du public à grande échelle, sur les principales plateformes de médias sociaux. En se servant des textes et des tendances de mot-dièse Twitter, l’outil permet de facilement créer des textes adaptés et de les diffuser à travers une multitude de faux comptes de manière automatisée, avec des mots-clés prédéfinis, faisant ainsi remonter des sujets dans les listes de “Trending Topics”. En avril 2020, l’outil avait été utilisé pour publier plus de 50 000 messages automatiques contenant tous le même mot-clé en seulement quelques dizaines de minutes. L’application fournit aussi d’autres outils pour les différents réseaux sociaux. Par exemple, il est possible de générer et gérer plusieurs groupes WhatsApp en même temps ou de se connecter à des comptes « inactifs » de tiers, pour envoyer automatiquement des messages à leurs contacts.

Harcèlement et désinformation sur les réseaux sociaux, une collaboration publique-privée

The Wire ​​a vérifié chacune des allégations formulées par le lanceur d’alerte et a interrogé d'autres experts indépendants ainsi que des employés pour mieux comprendre le réseau de désinformation. Les journalistes ont découvert une vaste opération pointant vers l'existence d'un groupe d'acteurs publics et privés travaillant ensemble pour manipuler le discours public au bénéfice d’un parti politique, alimentant le harcèlement en ligne des journalistes critiques du parti. Cet exemple montre à nouveau que des outils très performants sont au service de la désinformation politique.

À LIRE AUSSI

Image
Harcelosphère Twitter
La "harcelosphère" contre l'IHU-Méditerranée et le professeur Raoult : de l'obscène aux menaces
ENQUÊTE - Un an et demi de pandémie COVID-19. Un an et demi de "fraudes scientifiques", de problèmes et de mensonges relatés dans la tribune Diagnostic, traitements et...
23 septembre 2021 - 22:47
Société
Image
Idriss Aberkane au Défi de la vérité
"L’État français est un des plus gros producteurs de fake news" Idriss Aberkane
Idriss Aberkane a relevé le défi ! Conférencier, essayiste, titulaire de plusieurs doctorats dans des disciplines aussi différentes que les sciences cognitives, la géo...
04 octobre 2021 - 19:00
Vidéos
Image
Rand Paul
États-Unis : le sénateur Rand Paul charge le Dr Fauci: “il est une menace pour les Américains“
Le sénateur Rand Paul s’en est vertement pris au Dr Fauci, immunologue et conseiller de la Maison-Blanche sur la crise sanitaire, lors d’une audition du Sénat américai...
12 janvier 2022 - 21:28
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.