Israël et la Turquie se réconcilient après 12 années de rapports houleux

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 19 août 2022 - 12:15
Image
Turquie - Israel
Crédits
OZAN KOSE / AFP
Le ministre turc des affaires étrangères, Mevlüt Çavusoglu (à droite), et son homologue israélien, Yaïr Lapid (premier ministre depuis le 1er juillet), lors d’une conférence de presse tenue à Ankara, le 23 juin 2022.
OZAN KOSE / AFP

Après une décennie de turbulences, Israël et la Turquie ont annoncé mercredi le rétablissement complet de leurs relations diplomatiques, en froid depuis l'affaire du navire Mavi Marmara, pris d'assaut par l'armée israélienne en 2010. Ankara a aussi assuré vouloir "continuer à défendre" les Palestiniens.

Un tournant diplomatique important pour ces deux poids lourds en froid depuis douze ans. Israël a annoncé, mercredi 17 août, le rétablissement total des relations diplomatiques avec la Turquie et le retour des ambassadeurs dans les deux pays. S'il s'agit d'un ultime rebondissement dans les rapports houleux entre les deux pays ces dernières années, en vérité, le rapprochement était en cours depuis un peu plus d’un an déjà : avec l’arrivée au pouvoir, en juin 2021, d’une nouvelle coalition en Israël, Ankara en avait profité pour adoucir le ton face à l’État hébreu.

"Il a été décidé d'élever le niveau des liens entre les deux pays à des relations diplomatiques pleines et entières et de renvoyer les ambassadeurs et les consuls généraux dans les deux pays", a indiqué le Premier ministre israélien, Yaïr Lapid, dans un communiqué publié après l’entretien téléphonique qu’il a eu avec le président turc, Recep Tayyip Erdogan. "Le rétablissement des relations avec la Turquie est un atout important pour la stabilité régionale et une nouvelle économique très importante pour les citoyens d'Israël", a-t-il ajouté.

La Turquie assure rester attachée à "la cause palestinienne"

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a tenu à indiquer dans la foulée que la Turquie "n'abandonnerait pas la cause palestinienne".

Les relations bilatérales entre Israël et Ankara s'étaient tendues en 2010 avec l'affaire du Mavi Marmara, lorsque des forces israéliennes avaient lancé un assaut meurtrier sur ce navire turc tentant d'acheminer de l'aide à la bande de Gaza, enclave palestinienne sous blocus israélien. Les deux pays avaient ensuite rappelé leurs ambassadeurs en 2018 après la mort de manifestants palestiniens à Gaza. 

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a souvent fustigé les politiques israéliennes envers les Palestiniens.

Lire aussi : Erdogan qualifie Israël d'"Etat terroriste" et "tueur d'enfants"

Israël et la Turquie ont salué récemment un tournant dans leurs relations, avec notamment la visite du président Isaac Herzog en mars en Turquie, la première d'un chef d'État israélien depuis 2007 dans ce pays. Le chef de la diplomatie turque avait effectué, fin mai, une rare visite à Jérusalem dans le cadre de ce dégel diplomatique.

Sur le front diplomatique turc, le 5 août, Recep Tayyip Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine se sont mis d'accord pour renforcer la coopération énergétique et économique, à l'issue de leur rencontre à Sotchi, dans le sud de la Russie. "Aujourd’hui, bien sûr, les yeux du monde entier sont tournés vers Sotchi", s’est alors réjoui le dirigeant turc, auréolé de son statut de médiateur incontournable entre Moscou et Kiev.

À LIRE AUSSI

Image
Pourparlers Russie-Ukraine à Istanbul.
Reprise des négociations Ukraine-Russie, vers une sortie de crise hors toute médiation UE
CHRONIQUE - Un nouveau round de négociations s’est ouvert ce matin à Istanbul entre les délégations de Russie et d'Ukraine sur un socle désormais partagé. Ces pourparl...
29 mars 2022 - 16:18
Politique
Image
Le président turc face aux représailles américaines
La Turquie sanctionnée par Washington, une décision lourde de conséquences !
Après des mois de tergiversations et d’hésitations, le gouvernement américain a officialisé des sanctions à l’encontre de la Turquie, suite à l’achat du système anti-m...
17 décembre 2020 - 11:56
Politique
Image
L'inflation s'est envolée en Turquie à près de 70% sur un an en avril, pesant sur les ménages et sur les chances de réélection du président Recep Tayyip Erdogan
Turquie: l'inflation frôle les 70%, caillou dans la chaussure d'Erdogan
L'inflation s'est envolée en Turquie à près de 70% sur un an en avril, pesant sur les ménages et sur les chances de réélection du président Recep Tayyip Erdogan en 202...
05 mai 2022 - 12:55
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine