Kenya: exécution de 28 passagers d'un bus par des islamistes radicaux

Kenya: exécution de 28 passagers d'un bus par des islamistes radicaux

Publié le 22/11/2014 à 11:39 - Mise à jour le 24/11/2014 à 10:50
©Feisel Omar/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Maxime Macé
-A +A

L'attaque d'un bus dans le nord du Kenya a fait 28 victimes. Les assaillants sont fortement soupçonnés de faire partie des shebab somaliens.

C'est une nouvelle attaque meurtrière qui a frappé le Kenya. Vingt-huit passagers d'un bus ont été exécutés ce samedi matin dans le nord-est du Kenya, près de la frontière avec la Somalie, a annoncé le chef de la police du département de Mandera, Noah Mwavinda, attribuant l'attaque au groupe islamiste radical somalien Al-Shabbaab lié à Al-Qaïda.

La Croix-Rouge kényane a confirmé sur son compte Twitter le bilan de cette attaque meurtrière.

Après avoir conduit le véhicule à l'écart de la route, les assaillants ont forcé les passagers à descendre et ont séparé ceux identifiés comme non-musulmans. Ils ont voulu repartir avec leurs otages mais le bus s'est embourbé et les assaillants les ont exécuté froidement.

Cette attaque intervient alors que la police kényane a effectué lundi 17 des descentes contre quatre mosquées de Mombasa, deuxième ville du pays, sur la côte kényane. Ces quatre mosquées ont été fermées par les autorités kényanes, qui estiment qu'elles étaient passées sous le contrôle de prédicateurs radicaux liés aux shebab.

Le Kenya, et notamment les régions frontalières de la Somalie, a été le théâtre d'une série d'attaques attribuées aux shebab depuis que les autorités de Nairobi ont envoyé des troupes kényannes combattre les islamistes dans le sud somalien en octobre 2011.

Selon les autorités, au moins 135 attaques ont visé le pays, dont la spectaculaire attaque du centre commercial Westgate à Nairobi, le 21 septembre 2013, où 68 personnes avaient été tuées et plus de 200 blessés. En juillet dernier, les shebab avaient revendiqué également l'attaque d'un bus sur la côte kényane, dans la région de Lamu (nord-est du pays), à une centaine de kilomètres de la frontière somalienne, sept personnes avaient alors été tuées.

Les shebab ("jeunes" en arabe) sont issus d’une insurrection contre les troupes éthiopiennes qui avaient pénétré en Somalie en 2006 avec le soutien des Etats-Unis pour renverser l’Union des tribunaux islamiques qui contrôlait alors Mogadiscio (capitale de la Somalie). Ils ont fait allégeance à Ayman al-Zawahiri, le chef d'Al-Qaïda en février 2012. 

Auteur(s): Maxime Macé

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les shebab sont accusés d'être responsable de l'exécution de 28 personnes ce samedi 22.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-