La Chine se débarrasse définitivement des monnaies numériques

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 28 septembre 2021 - 16:10
Image
Plus de 600 bitcoins, d'une valeur dépassant aux cours actuels les 30 millions de dollars, sont vendus aux enchères mercredi dans le cadre d'une affaire de justice, une première en France
Crédits
© Ozan KOSE / AFP/Archives
Le régime s’attaque maintenant aux activités étrangères pour bloquer complètement la circulation des crypto-monnaies en Chine
© Ozan KOSE / AFP/Archives

La Chine avait fait plusieurs tentatives infructueuses d'interdiction des monnaies numériques, mais selon des spécialistes, cette fois, c’est la bonne. Vendredi 24 septembre, la Banque centrale de Chine a déclaré que toutes les transactions liées aux crypto-monnaies étaient illégales. La Chine avait déjà provoqué un exode des “mineurs” de crypto-monnaies, en leur coupant l’électricité. Le régime s’attaque maintenant aux activités étrangères pour bloquer complètement la circulation des crypto-monnaies en Chine, et ainsi combattre le coût énergétique que cette activité représente.

Pas de zone grise pour l'interdiction définitive des transactions cryptographiques et des services cryptographiques en Chine

Pour Henri Arslanian, “Bien que ce ne soit pas une surprise car la Chine a « interdit » les cryptomonnaies à plusieurs reprises dans le passé, cette fois, il n'y a pas d'ambiguïté. Pékin interdit désormais à toutes les institutions financières, aux sociétés de paiement et aux plateformes Internet d'autoriser le commerce des crypto-monnaies.” Les échanges de devises virtuelles fournis par des services et plateformes étrangers, explique la Banque centrale de la Chine dans son communiqué, seront aussi visés. Après le dernier communiqué des autorités chinoises, Huobi, plateforme d'échange de crypto-monnaies basée aux Seychelles, a cessé d’enregistrer de nouveaux utilisateurs avec des numéros de téléphone de Chine continentale. Les autorités chinoises ont aussi interdit à toute plateforme étrangère d’embaucher des employés chinois pour les métiers tels que le marketing, la technologie et le système financier, ce qui limitera également les échanges de crypto monnaies.

Le stockage et les transactions privées ne sont pas illégales

Quelques activités restent autorisées : le stockage de crypto-monnaies, et les transactions privées entre particuliers. Néanmoins, ces transactions ne bénéficient d’aucune protection juridique.

À LIRE AUSSI

Image
Deux adeptes du bras-de-fer s'affrontent lors d'une compétition, le 10 mars 2019 à Shanghai
La Chine s’attaque aux géants de la Tech pour un Internet plus ouvert et pour réaffirmer leurs valeurs
Régulation de la collecte des données, du caractère addictif des jeux vidéos, ou même des images véhiculées par les personnages de fiction... La Chine s'est mise à con...
17 septembre 2021 - 16:47
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.