La Grèce demande une nouvelle aide financière au FMI

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

La Grèce demande une nouvelle aide financière au FMI

Publié le 25/07/2015 à 11:38 - Mise à jour à 11:46
©Global Jet/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Vendredi 24, cédant aux pressions de ses partenaires européens et surtout de l'Allemagne, le ministre grec des Finances, Euclide Tsakalotos, a publié une lettre envoyée au FMI dans laquelle il lui demande "un nouveau crédit".

"Nous voulons vous informer que nous demandons un nouveau crédit du Fonds monétaire international". Vendredi 24, en gage de sa bonne volonté, le ministre grec des Finances, Euclide Tsakalotos, a publié une lettre dans laquelle il demande officiellement de l'aide au FMI. Ce dernier a confirmé dans un communiqué avoir reçu cette nouvelle demande et informé qu'il allait discuter avec Athènes et ses partenaires européens du "calendrier et des modalités" des futures discussions sur le plan d'aide à la Grèce.

Alors que le gouvernement grec souhaitait à l'origine se passer de l'aide du FMI, considéré comme un trop grand partisan de la rigueur, Athènes a finalement dû faire marche arrière face à la pression de l'Allemagne, notamment. En effet, la chancelière Angela Merkel insistait pour que le Fonds, impliqué depuis 2010 dans les deux plans de sauvetages successifs de la Grèce, reste dans la partie.

Le FMI et Athènes s'accordent en revanche pour réclamer un allègement de la dette de la Grèce, que l'office statistique européen Eurostat vient d'évaluer à un montant représentant environ 170% du Produit intérieur brut.

Mais en théorie, l'aide du Fonds à la Grèce étant valable jusqu'au printemps 2016, une nouvelle demande n'était pas nécessaire. Ainsi, le courrier d'Eucide Tsakalotos apparaît comme un gage de bonne volonté politique alors que le processus de négociation d'un troisième plan d'aide faisant intervenir le FMI, les Etats de la zone euro et la Banque centrale européenne (BCE) semblait bloquer vendredi 23.  Car hier, l'équipe chargée d'évaluer l'économie grecque et les réformes engagées s'est rendue à Athènes pour la première fois depuis un an mais dans des conditions compliquées. Certaines sources proches du dossier ont effet évoqué des problèmes de "logistique".

Ces nouvelles réunions ont pour but d'aboutir à la finalisation, d'ici au 20 août au plus tard, d'un troisième plan d'aide à la Grèce. Après maintes négociations quant à ses conditions, ce dernier a finalement été accepté le 13 juillet dernier par la principale intéressée et ses créanciers. Athènes, dont les caisses sont vides, doit rembourser plus de trois milliards d'euros à la BCE le 20 août, puis 1,5 milliard au FMI en septembre. 

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Athènes, dont les caisses sont vides, doit rembourser plus de trois milliards d'euros à la BCE le 20 août, puis 1,5 milliard au FMI en septembre.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-