La Turquie prépare son offensive contre l'Etat islamique en Syrie

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

La Turquie prépare son offensive contre l'Etat islamique en Syrie

Publié le 05/08/2015 à 12:37 - Mise à jour à 12:42
John Kerry, chef de la diplomatie américaine et son homologue turc, Mevlut Cavusoglu ont annoncé que leurs pays allaient agir de concert contre l'EI.
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

La Turquie a annoncé ce mercredi que la coalition mise en place par les Etats-Unis contre l'organisation Etat islamique (EI) lancerait depuis les bases aériennes turques une "bataille globale" contre les djihadiste.

Le tragique attentat du Suruç en Turquie le 24 juillet dernier, qui a fait 32 morts, semble avoir décidé le pays à s'engager activement dans la lutte contre l'Etat islamique et son "califat" autoproclamé à cheval entre la Syrie et l'Irak.

C'est ce que laissait entendre le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu ce mercredi. En marge des réunions annuelles de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean), au cours duquel il s'est entretenu avec John Kerry (chef de la diplomatie américaine), le ministre a fait savoir que son pays et les Etats-Unis déclencheraient "prochainement une bataille globale" contre l'organisation extrémiste sunnite Etat islamique (EI).

Ankara a déjà donné son feu vert à l'utilisation de la base d'Incirlik (sud) pour les avions américains qui bombardent l'EI en Syrie et en Irak. 

Mevlut Cavusoglu a également fait savoir que la Turquie entrainait et équipait des membres de l'opposition modérée syrienne sans préciser à quelle faction ils appartenaient. La Turquie n'a jamais fait mystère de son opposition au régime de Bachar al-Assad.

Ankara a lancé le 24 juillet une guerre contre le terrorisme en Syrie, mais a pour l'instant essentiellement visé les séparatistes kurdes du PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan), s'attirant des critiques sur le plan international. De nombreuses frappes aériennes ont visés des positions tenues par le PKK au Kurdistan irakien et une vague d'arrestations a touché ses militants et sympathisants dans toute la Turquie. Ce à quoi le PKK a répondu par des assassinats ciblés sur des membres des forces de sécurités turques.

Pour ses détracteurs, le gouvernement islamo-conservateur Erdogan se sert de la lutte contre l'EI comme alibi pour affaiblir le PKK et ses alliés.

Il faut dire que depuis le début du conflit, la Turquie fait preuve d'une passivité relative à l'encontre des islamistes de l'EI, ce que ces détracteurs considèrent comme de la complaisance. Elle avait notamment refusé d'intervenir militairement en soutien aux milices kurdes de Syrie, empêchant même les volontaires du PKK de franchir la frontière pour aller soutenir les Kurdes syriens au plus fort de l'attaque djihadiste contre Kobané, fin 2014. 

 

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


John Kerry, chef de la diplomatie américaine et son homologue turc, Mevlut Cavusoglu ont annoncé que leurs pays allaient agir de concert contre l'EI.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-