Lafarge admet des arrangements avec des groupes armés en Syrie pour protéger une cimenterie

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Lafarge admet des arrangements avec des groupes armés en Syrie pour protéger une cimenterie

Publié le 02/03/2017 à 09:53 - Mise à jour à 10:13
©Franck Fife/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'entreprise basée suisse des matériaux de construction LafargeHolcim a avoué ce jeudi avoir conclu des accords avec des groupes armés pour assurer la protection d'une de leur cimenterie en Syrie entre 2013 et 2014, alors que le groupe Lafarge était une entreprise française.

En juin dernier, le journal Le Monde soupçonnait l'entreprise de matériaux de construction Lafarge d'avoir conclut des arrangements financiers profitant au groupe Etat islamique dans le nord de la Syrie, là où la firme disposait d'une cimenterie. Les faits reprochés auraient été commis entre 2013 et 2014. Ce jeudi 2 mars, l'entreprise a reconnu la véracité des accusations.

Après que d'autres enquêtes journalistiques aient été faites, le ministère de l'Economie a porté plainte contre le groupe à l'automne dernier, ce dépôt de plainte a été confirmé le 19 janvier 2017.

Il portait sur de possibles infractions commises aux interdictions européennes comme celle d'acheter du pétrole en Syrie par exemple ou "d'avoir eu des relations avec des organisations terroristes présentes en Syrie". Une autre plainte a été déposée par une ONG, Sherpa, qui lutte contre les "crimes économiques".

Ce jeudi 2 mars, Lafarge a admis avoir conclu des arrangements"inacceptables" pour assurer la sécurité de leur cimenterie située en zone de conflit entre 2013 et 2014.

La filliale locale, qui appartenait au groupe français Lafarge, a bien "remis des fonds à des tierces parties afin de trouver des arrangements avec un certain nombre de ces groupes armés, dont des tiers visés par des sanctions".

Pour autant, on ne connait pas encore l'identité des groupes avec lesquels il y aurait eu des arrangements.

Ces arrangements devaient permettre d'assurer le passage des employés et les approvisionnements de l'usine sans encombres alors que la région où se trouvait l'usine était en proie à des conflits armés.

Le groupe Lafarge, qui a depuis fusionné avec l'entreprise suisse Holcim, avait acheté cette usine en 2007 et commencé à l'exploiter en 2011. Elle a fonctionné jusqu'en 2014 soit trois ans pendant lesquels se déroulaient la guerre civile et l'émergence du groupe Etat islamique dans le pays.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le cimentier a avoué avoir conclu des arrangement mais n'a pas cité de noms.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-