L'Allemagne va emprisonner ceux qui ne respectent pas leur quarantaine

L'Allemagne va emprisonner ceux qui ne respectent pas leur quarantaine

Publié le 25/01/2021 à 16:09
Bild
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Wolf Wagner, journaliste pour FranceSoir
-A +A

Dans cette course aux lois liberticides toujours plus folle entre les différents gouvernements européens, l'Allemagne a visiblement décidé de franchir un nouveau palier en ce début d'année 2021. En effet, dans un reportage daté du 22 janvier, le journal allemand Bild nous rapporte que le Land de Schleswig-Holstein s'apprête à ouvrir en Février dans la ville de Moltsfelde un centre de détention pour les personnes qui, à plusieurs reprises et qu'elle qu'en soit la raison, n'auraient pas respecté leur quarantaine.

Ce reportage vidéo de Bild vise ostensiblement à inciter les gens à rester chez eux, au risque sinon d'être traités comme des criminels. Les termes « détenus » et « prison corona » y sont par exemple mentionnés. Même si Jan Peter Schröder, administrateur du district de Segeberg, reconnaît qu'il s'agit là de la dernière étape possible à mettre en place dans la lutte contre la pandémie, puisque celle-ci va directement à l'encontre « de la liberté fondamentale de circuler », Sönke E. Schulz, le directeur général du Land, se veut quant à lui moins diplomate. Il prévient : « Si tu ne te soumets pas à la quarantaine... Dernière chance, ou on a un bel établissement à Moltsfelde ».

Comme pour mieux appuyer ces propos, le reporter nous explique ensuite que si ce centre, habituellement occupé par des ados et des enfants, possède bien un terrain de basket et une cour dans laquelle il est possible de se promener, cette option ne sera pour autant pas disponible pour les détenus qui auront rompu leur quarantaine, puisqu'ils seront obligés de rester dans l'une des six « cellules de 12m² ».

Même si ce nombre de cellules disponibles est faible d'un point de vue dissuasif, il n'en demeure pas moins qu’un nouveau cap vient bel et bien d'être franchi outre-Rhin dans la lutte contre le coronavirus. Une innovation répressive dont le gouvernement français ne nous a pas encore vanté les mérites.

Tout vient à point à qui sait attendre ?

Pour voir le reportage de Bild sous-titré en français :


Wolf Wagner est journaliste indépendant.

Auteur(s): Wolf Wagner, journaliste pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Quarantäne

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-