Le Kazan, le sous-marin russe le plus puissant au monde

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Le Kazan, le sous-marin russe le plus puissant au monde

Publié le 16/06/2021 à 09:30
HANDOUT / NAVAL GROUP / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La Russie a dévoilé début mai un nouveau sous-marin à propulsion nucléaire. Nommé Kazan, ce monstre d’acier appartenant à la classe Yasen-M, peut embarquer des missiles hypersoniques et des ogives. De quoi faire trembler les États-Unis et leurs alliés.

Un nouveau sous-marin nucléaire ultra puissant

Trente ans après la fin de la Guerre froide, la Russie continue de bâtir un arsenal militaire et nucléaire à faire frémir les États-Unis. Sa dernière acquisition : le plus puissant des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), comme le rapporte le site Futura Sciences. Mis en service auprès de la marine russe au début du mois de mai, ce géant d’acier a été développé pendant plus de dix ans pour offrir à la Russie une force de frappe jusqu’ici inégalée. Appelé Kazan, il appartient à la classe Yasen-M et se place comme la toute dernière génération de sous-marin nucléaire, supplantant même le navire amiral déployé par la Russie en 2013.

Une portée de frappe inégalée

Si le Kazan inquiète tant les États-Unis et ses alliés de l’Otan, c’est qu’il dispose d’atouts militaires impressionnants. Bien que possédant huit tubes lanceurs, soit deux de moins que son prédécesseur, il est capable d’embarquer le Zircon, un missile hypersonique quasiment imperceptible qui peut suivre et atteindre sa cible en évoluant entre Mach 6 et 8. Il peut aussi s’équiper de Kalibr, une ogive ayant une portée de 2 400 km, ainsi que de torpilles Oniks.

Un sous-marin silencieux et furtif

Le potentiel de destruction de Kazan est encore multiplié par sa puissance. Évoluant en haute mer, il est petit, mais peut parcourir de très longues distances en profondeur. Équipé d’un système d'atténuation des bruits et d'un réacteur nucléaire silencieux, il navigue de manière furtive, sans être repéré par ses ennemis.

Ayant déjà fait ses preuves en mer du Nord ou dans l’océan Pacifique, le Kazan sera bientôt rejoint par le Novosibirsk d’ici la fin de l’année et par le Krasnoïarsk en 2022, deux autres sous-marins nucléaires superpuissants. Et la Russie ne compte pas s’arrêter là : d’ici 2030, la mise en service de cinq autres engins de cette classe est prévue.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un sous-marin nucléaire

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-