Le pape François appelle Arméniens et Turcs à ne pas céder "au pouvoir illusoire de la vengeance"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le pape François appelle Arméniens et Turcs à ne pas céder "au pouvoir illusoire de la vengeance"

Publié le 26/06/2016 à 11:04 - Mise à jour à 11:12
©Tiziana Fabi/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En déplacement à Erevan, François veut appeler les Arméniens et les Turcs à un geste d'apaisement, tout en reconnaissant sans détour le génocide de 1915.

Le pape François a appelé samedi à Erevan l'Arménie et la Turquie à se réconcilier et à ne pas céder au "pouvoir illusoire de la vengeance". Le souverain pontife fait évidemment référence au génocide des Arméniens, en 1915, qui a provoqué la mort de 1,5 million d’entre eux sous l’Empire ottoman.

François a d’ailleurs, dans l’une de ses alocutions devant le chef de l’Etat arménien Serj Sargsian, prononcé le mot "génocide". Un choix diplomatique évident, la Turquie rejetant encore aujourd’hui cette qualification. Ankara n’a toujours pas réagi officiellement.

A cause de cette opposition sur les événements de 1915, ainsi que sur les vélléités arméeniennes sur le Haut-Karabakh peuplée d’Arméniens de souche sur un territoire appartenant à l’Azerbaïdjan, les relations turco-arméniennes sont glaciales.

Samedi matin, visiblement marqué par l’émotion, le pape François est allé rendre hommage aux Arméniens massacrés en 1915, à Tsitsernakaberd, le "Mémorial et musée du génocide", monument en forme de flèche en granite surmontée d'une flamme éternelle, sur les hauteurs de la capitale arménienne..

"Ici, je prie, le coeur lourd de douleur, pour qu'il n'y ait plus jamais de tragédie comme celle-ci, pour que l'humanité n'oublie pas et sache surmonter le mal par le bien", a-t-il écrit en italien dans le livre d'or du mémorial.

François s’était déjà illustré l’année dernière en utilisant le mot de "génocide" pour parler de 1915. La Turquie avait immédiatement réagi et avait rappelé son ambassadeur au Vatican, qui n’était revenu que dix mois plus tard.

La visite officielle du pape en Arménie s’achève dimanche soir.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




François avait déjà parlé de "génocide" en 2015, déclenchant un incident diplomatique.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-