Les juges italiens veulent poursuivre Salvini pour séquestration de migrants

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Les juges italiens veulent poursuivre Salvini pour séquestration de migrants

Publié le 25/01/2019 à 11:56 - Mise à jour à 12:07
© Ahmad GHARABLI / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini est depuis plusieurs mois sous le coup d'une enquête pour séquestration, après qu'il a refusé à des migrants de débarquer en Italie. Un tribunal a recommandé qu'il soit poursuivi, mais le ministre semble protégé par le Sénat.

Le sulfureux ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini pourrait-il être jugé pour séquestration en raison de son refus d'accueillir les migrants? C'est ce que recommande un tribunal italien, même si celui-ci n'a pas compétence pour juger un membre du gouvernement. Ce devrait donc être au Sénat de trancher la question.

Jeudi 24, un tribunal de Palerme a recommandé que le leader de la Ligue, le parti d’extrême droite italien, soit jugé pour séquestration concernant l'affaire du Diciotti, un navire transportant 177 migrants et qui avait été bloqué pendant six jours dans le port de Catane, le ministre de l'Intérieur refusant que ses passagers débarquent.

Voir: Italie - tous les migrants à bord du Diciotti ont débarqué

Pour les juges en question, Matteo Salvini a violé les accords internationaux sur le sauvetage en mer ainsi que les lois nationales qui ne permettent pas au ministre de l'Intérieur de s'opposer au débarquement de personnes dans un port italien.

Il y a cependant peu de chances que Matteo Salvini soit inquiété dans les faits. Pour qu'un membre du gouvernement italien puisse faire l'objet de poursuites pénales, il faut en effet que le Sénat l'accepte. Et celui-ci est majoritairement derrière le ministre de l'Intérieur. La seule possibilité semble être que les sénateurs du Mouvement 5 étoiles alliés de la Ligue lui retirent leur soutien, en raison de leur ligne selon laquelle un ministre poursuivi doit démissionner.

Matteo Salvini a répondu en vidéo avec les provocations dont-il est coutumier, traitant les juges de "petits pages", et se défendant au nom du "devoir sacré de défendre son pays" prévu par la Constitution. "Je ne change absolument pas d’avis parce que je veux sauver des vies, garder les frontières et défendre mon pays", a-t-il renchéri, se plaignant d'être traité comme "un trafiquant de drogue ou un violeur".

Lire aussi:

Sous enquête pour séquestration de migrants, Salvini contre-attaque

Les 49 migrants bloqués en Méditerranée ont débarqué à Malte

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Matteo Salvini est sous le coup d'une enquête pour la séquestration de 177 migrants.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-