Les "thérapies de conversion" pour personnes homosexuelles vont être interdites en Angleterre et au Pays de Galles

Les "thérapies de conversion" pour personnes homosexuelles vont être interdites en Angleterre et au Pays de Galles

Publié le 15/05/2021 à 12:23
AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La reine Elizabeth II a annoncé ce mardi 11 mai, lors du traditionnel discours d’ouverture de la session parlementaire qui présente les projets du gouvernement devant la Chambre des Lords, à Westminster, l’interdiction des thérapies de conversion qui prétendent transformer l’orientation sexuelle des personnes gays, lesbiennes, bisexuels ou transgenres. Il s'agissait de sa première prise de parole officielle depuis la mort de son époux le 9 avril dernier.

Apporter un soutien à ceux qui pourraient avoir subi ces thérapies

Cette question était à l’étude depuis plusieurs années au Royaume Uni, et le parti de Boris Johnson a subi une pression croissante pour légiférer, après la promesse de l’ancienne Premier ministre Theresa May en 2018, qui avait jugé ces thérapies "odieuses", d'éradiquer une procédure qui vise à changer ou à supprimer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne. Depuis plusieurs mois, la question est débattue au Parlement et une pétition a reçu 256,392 signatures pour bannir les thérapies de conversion.

Le gouvernement a déclaré que des mesures seraient prises pour empêcher ces "pratiques odieuses qui peuvent causer des dommages mentaux et physiques", en commençant par une consultation sur la meilleure façon de protéger les gens et d'éliminer les pratiques coercitives.

Les thérapies de conversion, une question complexe souvent liée aux pratiques religieuses

Une enquête nationale LGBT de 2017 a révélé que 2% des répondants avaient subi une thérapie de conversion, et que dans la moitié des cas, la thérapie était offerte ou dirigée par des organisations confessionnelles.

Selon le gouvernement britannique, la thérapie de conversion est une question très complexe et il existe un large éventail de pratiques qui peuvent entrer dans cette définition. Certains chefs religieux s’inquiètent du fait qu'une large interdiction pourrait impliquer ceux qui offrent un soutien pastoral, y compris la prière.

Après le discours de la reine, le gouvernement britannique a déclaré à ce sujet vouloir “veiller à ce que les professionnels de la santé, les chefs religieux, les enseignants et les parents puissent continuer à avoir des conversations ouvertes et honnêtes avec les gens".

Ailleurs dans le monde, les thérapies de conversion ont été interdites aux mineurs dans 20 États américains, mais également en Allemagne. Ça n’est pas le cas en France, malgré les appels récents à légiférer sur la question. La députée LREM Laurence Vanceunebrock-Mialon, porte ce sujet mais il n'est pas inscrit à l'agenda parlementaire pour le moment. La ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes Elisabeth Moreno a néanmoins annoncé mardi dernier qu’une circulaire serait publiée prochainement.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Elizabeth II, mardi 11 mai lors de son traditionnel discours d'ouverture.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-