Les "thérapies de conversion" pour personnes homosexuelles vont être interdites en Angleterre et au Pays de Galles

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 15 mai 2021 - 14:23
Image
Elizabeth II
Crédits
AFP
Elizabeth II, mardi 11 mai lors de son traditionnel discours d'ouverture.
AFP

La reine Elizabeth II a annoncé ce mardi 11 mai, lors du traditionnel discours d’ouverture de la session parlementaire qui présente les projets du gouvernement devant la Chambre des Lords, à Westminster, l’interdiction des thérapies de conversion qui prétendent transformer l’orientation sexuelle des personnes gays, lesbiennes, bisexuels ou transgenres. Il s'agissait de sa première prise de parole officielle depuis la mort de son époux le 9 avril dernier.

Apporter un soutien à ceux qui pourraient avoir subi ces thérapies

Cette question était à l’étude depuis plusieurs années au Royaume Uni, et le parti de Boris Johnson a subi une pression croissante pour légiférer, après la promesse de l’ancienne Premier ministre Theresa May en 2018, qui avait jugé ces thérapies "odieuses", d'éradiquer une procédure qui vise à changer ou à supprimer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne. Depuis plusieurs mois, la question est débattue au Parlement et une pétition a reçu 256,392 signatures pour bannir les thérapies de conversion.

Le gouvernement a déclaré que des mesures seraient prises pour empêcher ces "pratiques odieuses qui peuvent causer des dommages mentaux et physiques", en commençant par une consultation sur la meilleure façon de protéger les gens et d'éliminer les pratiques coercitives.

Les thérapies de conversion, une question complexe souvent liée aux pratiques religieuses

Une enquête nationale LGBT de 2017 a révélé que 2% des répondants avaient subi une thérapie de conversion, et que dans la moitié des cas, la thérapie était offerte ou dirigée par des organisations confessionnelles.

Selon le gouvernement britannique, la thérapie de conversion est une question très complexe et il existe un large éventail de pratiques qui peuvent entrer dans cette définition. Certains chefs religieux s’inquiètent du fait qu'une large interdiction pourrait impliquer ceux qui offrent un soutien pastoral, y compris la prière.

Après le discours de la reine, le gouvernement britannique a déclaré à ce sujet vouloir “veiller à ce que les professionnels de la santé, les chefs religieux, les enseignants et les parents puissent continuer à avoir des conversations ouvertes et honnêtes avec les gens".

Ailleurs dans le monde, les thérapies de conversion ont été interdites aux mineurs dans 20 États américains, mais également en Allemagne. Ça n’est pas le cas en France, malgré les appels récents à légiférer sur la question. La députée LREM Laurence Vanceunebrock-Mialon, porte ce sujet mais il n'est pas inscrit à l'agenda parlementaire pour le moment. La ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes Elisabeth Moreno a néanmoins annoncé mardi dernier qu’une circulaire serait publiée prochainement.

À LIRE AUSSI

Image
Le pape François répond aux journalistes dans l'avion après un voyage de deux jours au Maroc le 31 mars 2019
Des prêtres allemands défient le Vatican en bénissant des couples de même sexe
Une centaine de prêtres allemands ont béni des couples de même sexe le week-end du 8 mai et le lundi 10 mai. Cette action a attiré l’attention du monde entier car en m...
14 mai 2021 - 17:34
Société
Image
Sous le mot-dièse #Metoogay, des milliers d'homosexuels libèrent à leur tour leur parole sur les violences sexuelles, et lancent leur propre débat sur le consentement, attendu depuis longtemps par les
#Metoogay: à leur tour, les gays libèrent la parole sur les violences sexuelles
Sous le mot-dièse #Metoogay, des milliers d'homosexuels libèrent à leur tour leur parole sur les violences sexuelles, dans la lignée de #Metoo et #Metooinceste, et lan...
22 janvier 2021 - 17:05
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don